Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_5 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Napoléon à Sainte-Hélène : la chute de l’aigle

Agathe Lautréamont 20 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Quand on évoque l’immense, écrasante, figure historique qu’est Napoléon Bonaparte, le regard se tourne naturellement vers des événements comme ceux du coup d’état du 18 Brumaire, la bataille d’Austerlitz, le désastre de la campagne de Russie, le retour désespéré des Cent-Jours…  La déchéance, la chute de l’aigle que représente l’exil à Sainte-Hélène, n’est que rarement représentée, encore moins mise en lumière par une exposition. D’où l’intérêt,du nouveau parcours très bien mené proposé par le Musée de l’Armée… !

Vous êtes ici ⇒

perduok

Emplacement de l’île de Sainte-Hélène, au large des côtes africaines

Peut-être mieux que les défilés des vainqueurs, mieux que les arcs de Triomphe, mieux que les noms de batailles célèbres, cette petite île volcanique perdue en plein océan Atlantique, à 1930 kilomètres des côtes africaines nous parle-t-elle de l’ascension et de la chute, de la force grisante du pouvoir et des désillusions qu’il nous réserve une fois qu’il nous a glissé entre les doigts. Dessins, estampes et gravures nous introduisent à cet espace du bout du monde. Sainte-Hélène, qui ne possède que très peu de côtes pour accoster, n’a donc pas été choisie aux hasards par les anglais victorieux : sa topographie la rend très simple à défendre, et ruine d’emblée tout espoir fou d’évasion.

oscar rex

Oscar Rex, C’est fini : Napoléon Ier à Sainte-Hélène © Musée National de Malmaison

 

Seuls vaisseaux à mouiller de temps à autres dans les eaux bordant cet îlot désolé : des navires marchands voyageant sur la route des Indes. Des caricatures, des parutions dans la presse de l’époque expliquent au visiteur que le sujet de l’empereur à l’ambition démesurée, soudainement exilé sur sa minuscule île, était un sujet inépuisable pour les titres de l’époque. L’image d’Épinal de l’ancien chef de guerre le regard songeur tourné vers l’horizon infini, naît à ce même moment.

Voyage au bout de la solitude

carte campagne de france

Carte de la campagne de France © Musée de l’Armée

Rassemblé pour l’occasion, tout le mobilier de la maison de Longwood a été restauré. Méridienne tapissée de tissu vert doux, petit mobilier finement ouvragé et qu’on devine infiniment précieux, cartes et globes terrestres témoignent du cadre dans lequel évolua Napoléon pendant ses années d’exil, loin de son rêve et de ses ambitions dévorantes. Dans la ferme de Longwood, les distractions ne sont pas légion : l’habitation est perchée au sommet d’un plateau morne, battu par des vents incessants et à l’atmosphère particulièrement humide.

saint helene

Vue de Sainte-Hélène et de la résidence de Napoléon © National Maritime Museum

Rien n’est épargné à celui qui n’est plus depuis longtemps le conquérant du continent européen, réduit à l’état de simple prisonnier dont les moindres faits et gestes sont scrutés, les moindres sorties accompagnées et étroitement surveillées. Au bout du temps, Napoléon Bonaparte se désintéressera des sorties sur l’île, supportant mal l’accompagnement constant de la part d’un soldat. Il a toujours sa fierté, et préfèrera donc renforcer son isolement en demeurant cloîtré dans Longwood. De toute façon, la vue sur l’océan se révèle rarement dégagée et les paysages tristes de l’îlot n’égaient que rarement ses pensées. L’empereur déchu rumine, écrit ses mémoires, survit.

La fin

napo dictant

D’après Charles de Steuben, Napoléon à Sainte-Hélène dictant ses mémoires au général Gourgaud © Musée National de Malmaison

Déjà vaincu sur le plan militaire, tandis que les forces européennes n’ont pas tardé à se départager les possessions gagnées au fil du temps, c’est une nouvelle défaite, humaine et psychologique, que doit désormais essuyer l’ancien chef de guerre sur son rocher de Sainte-Hélène. Dans un sens, ses geôliers atteignirent très vite leur objectif : briser toute volonté en Napoléon Bonaparte, saper son moral et tuer dans l’œuf tout éventuel rêve de revenir, une fois encore, sur le devant de la scène.

Séparé des siens, loin de tout ce qu’il a pu connaître, les seules occupations qui lui restent sont l’écriture et le jardinage, qui ne suffiront cependant pas longtemps à soutenir le roc brisé à sa base. Après le moral, la santé située sur la même pente descendante, ne tarde pas à décliner. Beaucoup d’œuvres représentent l’empereur dans ses derniers instants, prostré, le front sombre et l’œil éteint. Après sa mort, les anglais lui rendront les honneurs dus à un général.

NAPOLÉON À SAINTE-HÉLÈNE. LA CONQUÊTE DE LA MÉMOIRE

06/04/2016 > 24/07/2016

Musée de l’Armée

PARIS

18 juin 1815, la bataille de Waterloo sonne le glas de l’Empire. Napoléon, vaincu, prend la route de l’exil. Craignant un éventuel ret...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE