Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Entre Chaplin et Charlot, Charlie a enfin son musée

Jéremy Billault 18 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au bord du lac Léman, 39 ans après sa mort, le manoir de Charlie Chaplin est devenu son musée. Entre intimité et immersion cinématographique, entre l’homme et le personnage, le musée baptisé « Le Studio » rend hommage à un artiste dont la popularité et l’influence n’ont jamais cessé de marquer les générations. 


 

En 1977, le jour de noël, Charlie Chaplin disparaissait dans son manoir au bord du lac Léman. Un peu moins de 40 ans plus tard, ses grimaces et son personnage habitent encore les lieux. Ici, à Corsier-sur-Vevey, en Suisse, l’artiste a passé les 25 dernières années de sa vie, fuyant les Etats-Unis avec sa femme, Ooona, et ses huit enfants, dans les années 50. Et logiquement, c’est ici, dans ce manoir, que la mémoire de Charlot est célébrée comme il se doit : depuis le 17 avril dernier, l’endroit est devenu un musée, son musée.

Immersion

chap1

Chaplin à l’entrée du musée © Image: Keystone

Baptisé (ou rebaptisé) « Le Studio », l’ancien manoir devenu musée se présente comme une plongée dans la vie et la carrière de Chaplin, a grand coup de reconstitutions spectaculaires : la rue londonienne qui l’a vue naître, le salon du barbier juif dans « Le Dictateur », la cabane de la ruée vers l’or ou encore les décors industriels des « Temps modernes », tout y est. Ici et là apparaissent des personnages de cire qui représentent les autres figures emblématiques de la filmographie de Charlot. Certaines pièces du manoir ont malgré tout été conservées et restaurées pour restituer leur aspect des années 70, l’intimité de l’acteur après les fantaisies du personnage.

Souvenir

1936: British actor and director Charles Chaplin (1889 - 1977), wearing overalls and holding a wrench, sits on an enormous set of gears in a still from Chaplin's film, 'Modern Times'. (Photo by Hulton Archive/Getty Images)

Chaplin dans « Les Temps Modernes » Photo : Hulton Archive/Getty Images

Si certains voient le projet d’un mauvais œil, le musée reste malgré tout conforme et représentatif de l’homme comme du personnage. Plus qu’une figure essentielle de l’Histoire du cinéma, Charlot est avant tout une icone, un univers graphique et sonore qu’il fallait transmettre dans un musée. Dans le cadre apaisé d’une retraite au bord du lac Léman, Charlie Chaplin était toujours obsédé par l’idée de ne pas tomber dans l’oubli, de ne jamais être sur le déclin. Et même en Suisse, jusqu’au bout de sa vie, le succès l’a suivi. Comme le raconte Eugène, l’un de ses fils, à l’occasion de l’ouverture du musée : « Quand on habitait ici, il y avait des cars qui s’arrêtaient devant la maison, des gens qui demandaient pour prendre des photos, et ça toute l’année ». Déjà à l’époque, le manoir était une sorte de musée, une étape touristique incontournable dans les environs. Aujourd’hui et depuis le 16 avril dernier (jour de son 127ème anniversaire), l’homme, l’acteur, le clown, l’époque et même le cinéma ont, enfin, un vrai musée.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE