Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Des cathédrales de fer à la Maison Européenne de la Photographie

Agathe Lautréamont 11 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au cours du XXe et du XXIe siècle, l’homme a construit des cathédrales. De très nombreuses cathédrales. Mais d’un nouveau genre. De celles qui vénèrent un Dieu étrange, qui incarne le progrès, l’industrialisation galopante, l’exploitation du sol et le profit pécuniaire que l’on peut en tirer pendant un temps. Ces lieux désenchantés, le photographe Alain Pras les photographie depuis plusieurs années, entre fascination esthétique et répulsion de l’exploitation de l’Humain. Visite du nouvel accrochage de la Maison Européenne de la Photographie.

AP08

© Alain Pras

Certains photographes dédient leur travail à braquer leurs focales sur des éléments qu’on ne voit pas ou que l’on refuse de voir. Afin de lever un coin de voile sur des décors trop méconnus ou injustement ignorés. Ou simplement pour chercher à déceler une étonnante beauté là où le commun domine.

C’est précisément ce à quoi s’est attelé le photographe Alain Pras depuis quelques années maintenant. Infatigable voyageur, sa deuxième passion se porte vers le tissu industriel des pays du monde : usines, ports, raffineries, fabriques… Tous ont commun de revêtir la même esthétique selon les régions du globe, même très éloignées : la prédominance du métal, le nœud Gordien des tuyauteries, la fumée opaque crachée par les fumées et autres hauts-fourneaux…

Dans cet univers brut, où le pratique ne s’encombre pas de l’esthétique, où l’utile domine l’ensemble de la conception, Alain Pras décèle tout autre chose : un monde à part et surtout, une beauté ineffable.

AP09

© Alain Pras

Bien sûr, Alain Pras ne cherche pas dans sa production photographique à vanter un quelconque avilissement du corps humain au travail ni à raviver le mythe Stakhanov. Si ses focales se concentrent sur les structures industrielles, c’est avec un œil attiré par la dimension plastique présentée par ces énormes constructions qui en temps normal, n’offrent que peu d’attrait au regard. Poutrelles d’acier, rivets rongés par la rouille, labyrinthe de câbles…

Pras paraît subjugué par ses couleurs vives qui répondent à des codes visuels bien précis : le rouge comme couleur du danger, le bleu pour tenter de masquer le gris si triste du fer, le jaune pour l’emplacement de produits toxiques ou corrosifs, vert dans une tentative désespérée de rendre l’espace industriel « eco-friendly »…

AP06

© Alain Pras

Les zones industrielles sont un oxymore. Le but de leur érection vient de la volonté de l’homme d’améliorer son quotidien par des avancées technologiques,  qui lui permettront de gagner en confort et en richesse. Or, l’univers de l’industrie est pourtant connu pour la pénibilité de son travail, les conditions parfois dangereuses dans lesquels ils se livrent à leur activité, les longues heures de labeur qui meurtrissent le corps et aliènent l’esprit.

Et pourtant, face aux images prises par le photographe, cet aspect sombre se gomme de notre imaginaire. On laisse nos yeux errer parmi cet enchevêtrement de structures métalliques, on admire l’impensable, on se laisse porter par la beauté ineffable de ces constructions étonnantes.

AP03

© Alain Pras

On reprochera quelques petits défauts aux clichés de grande taille exposés au sous-sol de la MEP. Probablement du fait de la taille des tirages, le bruit numérique est particulièrement marqué sur certaines images tandis que sur d’autres clichés, l’aberration chromatique est hélas particulièrement visible. Ces soucis sont heureusement vite oubliés par la grande qualité des compositions, la justesse des cadrages et la précision des lignes parfaitement exploitées dans les images du photographe.

ALAIN PRAS

06/04/2016 > 05/06/2016

Maison Européenne de la Photographie (MEP)

PARIS

Alain Pras est un photographe qui regarde un monde qu’on ignore trop souvent. Il fut aussi longtemps entrepreneur, d’où cette passion p...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE