Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Fashion Forward : la sublime expo des Arts Déco retrace 300 ans de mode !

Agathe Lautréamont 7 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Robe volante, crinoline, corset victorien, silhouette Empire, tournure, demi-tons… Si tous ces termes vous semblent quelque peu obscurs, c’est qu’il est temps de revoir à fond votre culture mode. Et justement, les Arts Décoratifs ont pensé à tout ! Pour fêter les trente ans de leur collection en grandes pompes, le musée sort de ses réserves des pièces rares, pour retracer trois siècles d’Histoire du vêtement. Tissus somptueux, accrochage admirable, parcours fascinant… Bienvenue dans l’exposition Fashion Forward !

Adéco 23 600

Cela fait trente ans maintenant qu’a été créé, au sein des Arts Décoratifs, le musée des Arts de la Mode. Fondé en 1986, l’espace trouve son origine dans une idée de l’homme d’affaires Pierre Bergé et dans un soutien décisif apporté par Jack Lang, alors ministre de la Culture sous la présidence de François Mitterrand.

Un anniversaire qu’il était important de marquer, grâce à une exposition-événement qui, on n’en doute pas, devrait attirer nombre de visiteurs ; tant tout a été pensé pour que l’expérience soit visuellement exceptionnelle. Car la collection glanée au fil du temps par l’institution culturelle parisienne est indéniablement extraordinaire, puisqu’elle compte parmi les plus riches et les plus précieuses à travers le monde ; rien que ça !

Adéco 14 600

C’est ainsi que dans la grande Nef du musée et dans ses salles d’exposition adjacentes, la mode est sortie des placards et des réserves pour s’exposer au grand jour, dans une scénographie sublime, conçue comme un voyage chronologique et esthétique, où nos yeux sont sans cesse sollicités, entre préciosité des tissus, délicatesse des coupes, raffinement des matières et originalité des formes. Trois cents pièces sont donc exposées au regard des visiteurs, pour trois cents ans d’Histoire de la mode et de l’habillement.

Adéco 10 600

En admirant certaines magnifiques robes à tournures et autres gilets brodés pour ces messieurs, l’institution muséale ne se contente pas de régaler nos pupilles : elle opère un fascinant voyage à travers un domaine souvent trop négligé, jugé comme futile, alors qu’il et dit pourtant tant sur les mœurs d’une époque donnée ! L’analyse des tissus est liée aux empires coloniaux et aux divers artisanats, les richesses des parures disent la séparation drastique des classes sociales, les motifs révèlent les mutations des esprits et des personnalités.

Adéco 1 600

De la complexe toilette de la fin du XVIIe siècle à la création contemporaine par de grands noms des podiums et des fashion week, l’accrochage des Arts Décoratifs donne corps à un rêve : créer, le temps de quelques mois, le musée de la mode idéal, qui rendrait hommage au savoir-faire français et à l’esthétisme hexagonal que nombre nous envient.

Adéco 11 600

Histoire du temps, histoire des attitudes… La mode embrasse également ces deux domaines, tout en se voulant le miroir d’un art de vivre qui cherche à toujours s’affranchir des contraintes et des bouleversements d’une époque, par un penchant éternel pour le beau, le délicat, la mise en valeur de la personne. Il est donc fascinant d’analyser l’évolution des coupes des vêtements en fonction du temps : là où les tailles féminines étaient enserrées dans d’étroits corsets au cours du XVIIIe et du XIXe siècle, l’émancipation du beau sexe débutant durant l’entre-deux-guerres se retrouve dans les robes.

Adéco 8 600

Plus de corset, des coupes fluides qui ne marquent pas la silhouette, des tissus légers et flottants qui laissent les mouvements parfaitement libres. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la composition de la garde-robe se restreint, du fait des difficultés financières de la France, où tout est englouti dans l’effort de guerre (on connaît tous l’anecdote de ces femmes se dessinant au feutre noir une ligne le long de la jambe, pour mimer la couture des bas-nylons, devenus denrée rare en ces temps troublés).

Adéco 21 600

Entre frivolité, véritable démarche historique et bonheur pour les yeux, le nouvel accrochage des Arts Décoratifs est non seulement très intéressant, mais surtout parfaitement présenté ; avec l’aide d’une scénographie grandiose. Le chemin se termine en apothéose dans la grande nef, où des escaliers blancs gigantesques s’élèvent vers le haut de la salle, portant sur ses marches des pièces magnifiques dessinées par des grands noms comme Lagerfeld, Balenciaga ou encore Christian Dior.

Photographies : Agathe Lautréamont

FASHION FORWARD. TROIS SIÈCLES DE MODE (1715-2015)

07/04/2016 > 14/08/2016

Les Arts Décoratifs

PARIS

Le musée des Arts décoratifs célèbre les trente ans de sa collection de mode du 7 avril au 14 août 2016. C’est l’occasion de répon...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE