Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une promenade Impressionniste à Auvers-sur-Oise

Agathe Lautréamont 1 avril 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Nichée au nord de la bouillonnante capitale française, Auvers-sur-Oise est une petite commune bucolique et verdoyante, dont la riche histoire artistique se trouve intimement liée au mouvement artistique des Impressionnistes, mais aussi plus encore à l’immense peintre qui y termina tragiquement sa vie : Vincent van Gogh. Partout dans les ruelles blanches et pittoresques de la commune, une atmosphère culturelle pétille, s’immisce dans chacun de ses recoins et dote chaque détours d’une aura inexprimable. Promenade dans le village impressionniste par excellence, dans les traces de van Gogh, mais aussi dans ceux de Pissarro, Cézanne, et Daubigny, pour la nouvelle saison culturelle et festive de la ville : « Sur les pas de Vincent van Gogh ».

Portraits à la dérive, au Musée d’Aubigny

Théophile Alexandre Steinlen, Portrait de Suzanne Valadon © Musée de Vernon

De grands noms pour un petit musée qui fête, avec la tenue de la saison culturelle d’Auvers-sur-Oise, sa renaissance après de longs mois de travaux. À l’origine de cet accrochage, une citation de Vincent van Gogh. En juin 1890, peu de temps avant sa brutale disparition, le peintre néerlandais se confiait à sa sœur dans une lettre pleine d’émotion : « Ce qui me passionne le plus, beaucoup, beaucoup davantage que tout le reste dans mon métier, c’est le portrait, le portrait moderne. Je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d’alors apparussent comme des apparitions. » Une nouvelle manifestation s’il en est, du génie avant-gardiste de l’artiste qui termina sa vie dans la petite commune d’Auvers-sur-Oise.

C’est donc tout naturel que pour cette nouvelle saison culturelle s’ouvrant pour le premier week-end du mois d’avril, la municipalité ait décidé de partir de cette phrase du grand peintre pour inaugurer une toute nouvelle exposition dans les murs du Musée Daubigny, centrée sur un sujet cher au cœur de van Gogh : le portrait. Loin des normes rigoristes de l’académisme, l’événement « Portraits à la dérive » offre un regard novateur et surprenant sur cette pratique artistique, en mettant en avant des œuvres de grands créateurs comme Paul Cézanne, Ossip Zadkine ou encore Suzanne Valadon.

Amédéo Modigliani, Portrait de Zborowski,  1919, Collection particulière

Diverses périodes et techniques, de la caricature à la photographie en passant par la gravure et l’huile sur toile pour une thématique artistique qui peut chercher à présenter simplement le physique du modèle, ou bien s’affairer à fouiller les tréfonds de son âme…

Château d’Auvers-sur-Oise

Château d’Auvers-sur-Oise © DR

La visite du château d’Auvers-sur-Oise est une expérience en elle-même,  à cheval entre le voyage culturel et l’exposition interactive. Au-delà d’un simple parcours scénographique, l’établissement prestigieux qui domine Auvers-sur-Oise depuis les hauteurs de la commune propose un cheminement immersif et saisissant dans le temps et dans le quotidien des artistes Impressionnistes au cours du XIXe siècle, époque de changements, d’industrialisation, de découvertes et d’expérimentations picturales que nous avons le bonheur d’admirer aujourd’hui.

Pensé  tout autant pour les petits que pour les grands, le parcours proposé par le Château propose de saisir comment ce siècle, foisonnant en bouleversements sociétaux et culturels, sera absolument déterminant pour l’évolution connue par la peinture ; et surtout comment il donna naissance à ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’Impressionnisme.

Une salle de visite du château © Château d’Auvers-sur-Oise

Tout au long d’une douzaine de salles aux thématiques distinctes, scénarisées et bénéficiant d’installations sonores et lumineuses très réussies, les visiteurs découvriront des reconstitutions de l’atmosphère vibrante du XIXe siècle. De l’essor du train et des voies de chemin de fer à l’univers enfumé et sonore des cabarets parisien, en passant par la situation économique du pays qui provoque de fortes disparités sociales, les diverses atmosphères de ce temps sont parfaitement reconstituées pour une visite inoubliable.

Chambre de Vincent van Gogh

AubergeRavoux-209-Salle à manger. Erik Hesmerg

Auberge Ravoux © Erik Hesmerg

Une des visites les plus émouvantes au sein de la commune d’Auvers-sur-Oise est très certainement celle de l’Auberge Ravoux, fière institution séculaire dont la façade au style un peu suranné se dresse encore fièrement sur la place de la mairie du village. Cette petite pension fut en effet le dernier lieu d’habitation de Vincent van Gogh.

Le site, classé aux Monuments Historiques depuis 1985, reçoit chaque année des milliers de curieux soucieux de s’imprégner de l’atmosphère qui hante ces murs de pierre qui ont vu passer nombre de visiteurs prestigieux, et où le célèbre peintre rendit son dernier soupir après s’être tiré un coup de pistolet dans le thorax. Après un passage par la salle à manger (l’Auberge Ravoux est toujours en service et accueille autant les touristes que les gourmets), il convient de gravir les marches d’un escalier étroit et discret, situé à l’arrière de l’établissement. Les marches grincent à mesure que l’on monte l’étage, avant d’arriver sous les combles du restaurant.

Chambre de van Gogh © Joe Cornish

Van Gogh occupait la chambre n°5, une pièce minuscule, où pouvaient à peine tenir un lit et un mobilier des plus sommaires. Une chambre de bonne donc, mais qui convenait parfaitement à l’artiste, ce dernier ne s’y rendant que pour dormir après de longues journées passées à peindre en extérieur. L’âme du maître néerlandais vibre encore en ces lieux, l’ambiance intimiste est prégnante, et l’émotion est palpable au moment de découvrir la petite chambre à coucher préservée en état. Tout est comme l’artiste l’a laissé. En effet, à ce tournant entre le XIXe et le XXe siècle, les superstitions étaient encore bien ancrées dans les esprits, et il ne faisait pas bon de loger dans la chambre d’un suicidé…

PORTRAITS À LA DÉRIVE

02/04/2016 > 28/08/2016

Musée Daubigny

AUVERS-SUR-OISE

Dans le cadre de la saison culturelle 2016 d’Auvers-sur-Oise, le musée Daubigny propose de porter un nouveau regard sur un thème cher à...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE