Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

À Rome, les œuvres du Caravage en réalité augmentée !

Agathe Lautréamont 25 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Ces derniers temps, les opérations liées à la réalité augmentée semblent fleurir dans les musées du monde. Après Salvador Dalí et Pieter Brueghel l’Ancien, c’est au tour d’un autre maître de l’Histoire de l’art de voir ses œuvres réinventées par les nouvelles technologies, dans une grande exposition qui se tient à Rome jusqu’au 3 juillet prochain…

cara 2

© Palazzoesposizioni.it

« Caravaggio Experience », rien que cela ! En tout cas, c’est la promesse d’une expérience immersive et nouvelle que propose pendant plus de quatre moi le Palais des Expositions de la Ville aux Sept Collines. Une exposition fondée essentiellement sur l’image et la vidéo, pour une redécouverte surprenante des peintures les plus célèbres de Michelangelo Merisi da Caravaggio, plus connu sous le nom du Caravage (1571- 1610).

Jugez plutôt : cinquante-sept tableaux du maître ont été d’abord scrupuleusement numérisés avant d’être reproduits sur les grands murs de la salle d’exposition (pour l’occasion plongée dans l’obscurité), à l’aide de trente-trois projecteurs haute-définition. Des images surprenantes s’animeront alors sous les yeux des visiteurs, qui pourront plonger dans les scènes les plus fameuses, parfois aussi les plus violentes du maître italien du XVIe siècle.

Ainsi, des toiles comme Les Tricheurs, la Tête de Méduse, le Martyre de Saint Matthieu ou encore le troublant et androgyne Bacchus n’auront plus de secrets pour les curieux venus vivre cette expérience déroutante…

cara 3

© Palazzoesposizioni.it

Ces créations vidéo monumentales, on les doit aux artistes-vidéastes du studio The Fake Factory, basé à Florence. Tout a été pensé pour que la visite se montre la plus immersive possible : images mouvantes, musique entêtante, et même diffusion de… parfums ! Tous les sens seront donc mis à contribution pour s’immerger dans l’Italie du XVIe siècle et l’univers unique du Caravage.

Le choix de cet artiste n’est pas surprenant pour inaugurer ce type d’exposition résolument moderne. En Italie, le Caravage est considéré comme un véritable symbole brillant par son élégance, sa touche unique et son style absolument inimitable. Une exposition qui peut paraître quelque peu théâtrale, voire spectaculaire pour un peintre dont le monde se voulait des plus précieux. Mais le but n’est pas de dérouter le spectateur, bien au contraire.

L’idée serait plutôt d’offrir une immersion dans l’Histoire de l’art, afin que tout un chacun puisse se sentir comme un protagoniste à part entière du tableau qu’il apprécie et dans lequel il plonge. Ainsi, le choix de la musique a été fait en adéquation avec l’époque : les compositions ont été réalisées avec des instruments à corde et à percussion, et leur rythme tente de créer une sorte de nouveau cadre au tableau. Dans le parcours, des cartels inviteront les visiteurs à s’assoir plutôt que déambuler comme cela se fait traditionnellement.

cara 1

© Palazzoesposizioni.it

Au fil d’une animation de plusieurs minutes, les œuvres les plus célèbres de Caravage se succèdent dans une farandole musicale, sensorielle, organisées selon un ordre thématique : l’usage de la lumière, le naturalisme, la théâtralité et enfin la violence, ultime sujet qui a nourri ses compositions les plus frappantes comme David et Goliath ou encore Judith décapitant Holopherne.

Dans le même temps, des « focus » sous forme d’agrandissements se proposeront au regard du public. Mains, visages, instruments de musique, armes sont agrandis comme sous l’œilleton d’un microscope : une chance qu’on ne rencontre pas sous les cimaises d’un musée traditionnel. Une expérience profondément immersive donc, qui après Rome, déménagera à Naples avant de quitter sa terre natale ultérieurement, pour de nouveaux horizons européens.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE