Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Plongée en réalité augmentée dans une œuvre de Pieter Brueghel l’Ancien !

Agathe Lautréamont 21 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

De plus en plus, la technologie et la 3D s’immiscent dans les expositions d’art et dans les musées. Dernière illustration en date ? L’événement organisé au sein du Musée Royal des Beaux-Arts de Belgique, dédié au peintre du XVIe siècle Pieter Brueghel l’Ancien ; où il sera possible d’entrer, littéralement, dans l’œuvre la plus célèbre de l’artiste : La chute des anges rebelles

1200px-Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Fall_of_the_Rebel_Angels_-_Google_Art_Project

Pieter Brueghel l’Ancien, La chute des anges rebelles, 1562 © Musée des Beaux-Arts de Belgique

Grâce à un nouveau projet de réalité virtuelle initié en fin de semaine dernière par le Google Cultural Institute, il est désormais possible pour le public de s’immerger dans une œuvre d’art, et pas n’importe laquelle : probablement l’œuvre la plus connue de Pieter Brueghel l’Ancien, somptueuse et étrange à la fois, à l’univers grandiose et habité par des créatures cauchemardesques inspirées par l’univers de son illustre prédécesseur : Jérôme Bosch…

Cette oeuvre, c’est La chute des anges rebelles. L’huile sur panneau de chêne, réalisée en 1562 va désormais s’animer autour du visiteur, dans un ballet mêlant figures diaboliques et anges envoyés par Dieu. Une vidéo du projet animé est disponible sur la plateforme Youtube, mais la meilleure des expériences demeure bien sûr celle consistant à se rendre sur place, en Belgique, pour profiter de l’innovation technologique. L’institution bruxelloise a en effet été un des premiers centres culturels à explorer les possibilités offertes par les nouvelles technologies à destination du grand public.

Mais pour le musée, créer une expérience de réalité augmentée est une première, tandis qu’il proposera aux visiteurs de revêtir pour l’occasion des « Google Cardboard », ces masques en carton de réalité virtuelle fonctionnant à l’aide d’un smartphone placé à l’intérieur de ces grosses lunettes.

Des Google Cardboard © Wikimedia Commons

Soignée, parfaitement réalisée, la vidéo impressionnante (réalisée en partenariat avec le Google Cultural Institute) dans l’œuvre de Brueghel est ficelée pour une immersion totale : on se trouve directement transporté au Musée des Beaux-Arts de Belgique, avant de plonger dans le travail du peintre du XVIe siècle.

Un narrateur nous plante le décor de la scène qui se déroule sous nos yeux : le passage biblique où, vêtu d’une armure en or, l’archange Saint Michel expulse le Diable du Paradis. À ce moment, le visiteur se trouve entouré d’anges, de démons, de papillons et de chimères sorties de l’imaginaire de Brueghel. Si on lève les yeux, on peut voir un bataillon de bêtes difformes pris dans une spirale descendant droit vers leur nouveau lieu de résidence : les Enfers.

gif brueghel

L’expérience a été montée dans le cadre de la grande exposition : Brueghel, chefs-d’œuvre inconnus. Un projet artistique et culturel mené de front par le Musée Royal des Beaux-Arts de Belgique et le Google Cultural Institute, sans compter la participation de huit grands musées internationaux, à l’image du Met de New York, la Frick Collection ou encore le Statens Museum for Kunst de Copenhague.

À cette occasion, plus de 200 œuvres de la main de Pieter Brueghel l’Ancien ont été rassemblées, digitalisées et publiées sur le net, permettant quiconque ayant accès à internet d’explorer ces peintures uniques en très grande résolution, tandis que chaque image se trouve accompagnée de textes explicatifs abordant la technique, les thèmes ou encore le contexte historique…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE