Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Treize suspects interpelés pour l’affaire des dix-sept œuvres volées au Musée de Vérone

Agathe Lautréamont 17 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Rappelez-vous… En novembre dernier, des malfaiteurs manifestement très expérimentés s’introduisaient dans le Musée Castelvecchio de la ville italienne de Vérone et s’enfuyaient sans laisser de traces derrière eux. Contenu de la rapine : pas moins de dix-sept œuvres volées, comprenant des chefs-d’œuvre du Tintoret ou de Rubens… Entre temps, l’enquête a heureusement avancé et la presse italienne a annoncé cette semaine avoir arrêté treize suspects.

Museo di Castel Vecchio a Verona

Museo di Castelvecchio de Vérone

Le coup de filet a eu lieu le mardi 15 mars dernier et constitue sans conteste une très belle prise pour les forces de l’ordre italiennes ! Selon les informations publiées par le journal El Corriere della Sera, deux italiens et onze moldaves ont été arrêtés entre l’Italie et la Moldavie, pour avoir organisé le cambriolage du musée Castelvecchio de Vérone. Parmi les interpelés figuraient le gardien employé par le musée, qui cette nuit du 20 novembre 2015, aurait permis aux malfaiteurs de se livrer à leur basse besogne.

Port de mer Hans de JOde

Port de mer par Hans de Jode, figure parmi les œuvres volées

Paola Marini, ancienne directrice des musées de Vérone, a récemment expliqué au quotidien italien La Stampa que le gardien avait été soupçonné immédiatement. En effet, les caméras de surveillance qui fonctionnaient ce soir-là ont montré que l’employé de l’institution muséale ne réagissait peu voire pas du tout à l’intrusion des brigands. Ce dernier, en sus, n’avait pas enclenché l’alarme, ni fermé les portes du musées, sans parler du fait que la voiture utilisée par les voleurs pour s’enfuir avec leur butin lui appartenait (avec les clés laissées à l’intérieur) !

Le Tintoret, Le Jugement de Salomon

Le Tintoret, Le Jugement de Salomon, a également été volé

Maintenant, tout reste à savoir si les enquêteurs vont parvenir à remettre la main sur le plus important : les dix-sept œuvres subtilisées ce soir-là ! L’unité des Carabinier spécialisée dans le vol et le trafic d’œuvres d’art sont toujours en train de mener l’enquête, et l’interrogatoire du groupe de voleurs devraient pouvoir permettre de retracer l’itinéraire des toiles dérobées. Les autorités italiennes penchent pour le moment pour l’hypothèse que les biens se trouveraient toujours dans une cache en Moldavie. Mais rien n’est moins sûr : il est possible qu’une partie du butin ait déjà été revendue sur le marché parallèle… Le butin, estimé entre 10 et 15 millions d’euros, compte des toiles de la main de maîtres comme le Tintoret, Pisanello, Rubens ou encore André Mantegna.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE