Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les dessins magiques en trompe-l’oeil de Ramon Bruin

Agathe Lautréamont 17 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Que ses dessins soient réalisés au crayon à papier, ou à l’aide de quelques touches de couleurs vibrantes, l’univers de l’artiste Ramon Bruin ne laisse pas indifférent. Ses dessins, postés sur sa galerie Instagram, jouent sur les illusions d’optique, le trompe-l’œil, et cette part magique d’univers enfantin qui sommeille en nous tous !

bru 6

On vous l’accorde : le trompe-l’œil n’a rien d’original dans l’Histoire de l’art et cette technique qui mêle subtilement l’art et l’illusion d’optique existe depuis maintenant plusieurs siècles. Ce principe est destiné à se jouer de la perception du spectateur qui, même s’il est face à un tableau, donc une surface parfaitement plate, se surprend  à percevoir plusieurs dimensions et un volume surprenant dans l’œuvre.

bru 3

Grâce à l’usage de la perspective, le trompe-l’œil s’amuse à troubler le regard de l’humain tout en cherchant à le séduire. D’ailleurs, la pratique du trompe-l’œil ne saurait nullement se limiter au champ limité d’une toile, et il n’est pas rare de croiser des œuvres de ce type qui investissent de larges pans pour finalement, se muer en une fresque murale à part entière. La réalisation pénètre alors un autre domaine : celui de l’architecture. Dans ce domaine, des artistes des siècles passés comme Edwaert Collier ou Pere Borrell del Caso s’illustrent tout particulièrement.

bru 4

Mais qu’en est-il si l’on jette un œil du côté de notre époque, dans le domaine de la création contemporaine ? Il suffit de demander à l’artiste néerlandais Ramon Bruin. Né à Alkmaar (Pays-Bas) en 1981, élève d’une prestigieuse école d’art de Lelystad dont il sort diplômé en 2010, l’artiste s’est fait repérer deux ans plus tard sur internet, en postant des images de se créations artistiques qu’il nomme « Illusionnisme optique ». Qu’est-ce ? Selon le principal intéressé, cet art imaginé par le dessinateur résulte d’un mélange entre le dessin et la photographie.

bru 2

D’abord, Ramon Bruin réalise une illustration sur papier. Puis, en la photographiant selon un angle bien précis, l’œuvre prend vie, forme, s’élève s’étire, et semble s’échapper de son support. La magie opère. Et quand le créateur décide de pousser encore un peu plus loin les limites de sa créativité, il investit un autre domaine également de son invention : « L’illusion multicouches ». Ici, il suffit d’exécuter le dessin sur plusieurs feuilles de papier, qui interagissent les unes avec les autres. Là aussi, un coup d’appareil photo placé dans le bon angle, et il semblerait que les feuilles de papier sont « empilées » les unes sur les autres, leur conférant une dimension surprenante.

bru 5

Ainsi, l’univers de Ramon Bruin est-il non seulement d’une inventivité surprenante, mais en sus, il relève d’une véritable fantaisie qui touche au lyrisme. Imagination, charme et panache : voici la recette des dessins de l’artiste néerlandais. Que ces œuvres représentent des châteaux dont les tours percent les nuages, de fiers galions voguant vers des horizons inconnus ou des dragons menaçants, on se prend au jeu d’entrer dans son monde empreint de délicatesse, qui parlera aussi bien à l’enfance qu’aux adultes. Une belle découverte !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE