Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

A Lille, des archéologues retrouvent un château mythique du XVIème siècle

Jéremy Billault 15 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Lille, alors qu’un grand projet immobilier était en passe de s’installer, la DRAC a décidé de retarder les travaux au profit de fouilles archéologiques. Quelques mois plus tard, la découverte qui en résulte est impressionnante : on a mis la main sur un château du XVIème siècle, dont les seules traces apparaissaient dans la documentation. 

downloadimage-17

Adam Franz Van der Meulen Le siège de Lille par Louis XIV. Le château est devant les murs de la ville, derrière le prieuré du premier plan

C’était une rumeur, c’est devenu une découverte. A Lille, rue de la Chaude Rivière plus précisément, alors que devaient débuter les travaux d’un grand projet immobilier, la Direction Régionale des Affaires Culturelles annonce l’obligation de réaliser des fouilles archéologiques sur une parcelle de 5 800 km². Mais la déception qu’ont entraîné les délais et les coûts supplémentaires, notamment pour le promoteur immobilier, a rapidement fait place à une certaine excitation.

Entre août et fin septembre, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) a effectué des fouilles qui aujourd’hui se révèlent fructueuses :  on annonce avoir retrouvé les vestiges d’un château. Parmi eux, on pense avoir retrouvé un palais dont plusieurs documents faisaient état mais sur lequel on n’avait jamais mis la main, comme le rapporte l’annonce de l’INRAP rapportée par l’édition locale du journal 20 minutes : « La documentation faisait état de la présence du château de la Phalècque. Mais nous ne connaissions pas son emplacement exact ni de quel type d’architecture il s’agissait ».

0273PE_P-10159

Adam Franz Van der Meulen Le siège de Lille en 1667

Du château de la Phalècque, il reste une structure et, surtout, des objets. Sous des tonnes de gravats et de terre polluée, les contours du château apparaissent clairement. Ce château a probablement été rasé au XVIIIème siècle mais a laissé de nombreuses traces de sa vie multiple et de ses occupants sur plusieurs siècles. Et selon les archéologues, l’édifice était luxueux : mobilier, argenterie, trace de la présence de chevaux… tout porte à croire que les habitants du château était plutôt riches et totalement autonomes. Cerise sur le château, les archéologues font état d’une petite coquetterie tout à fait originale, une « folie » présentée comme une  »Folie de fond de jardin à l’image du pavillon français du petit Trianon de Versailles » : une construction circulaire dont le bassin central est une réelle originalité, unique dans le nord de la France.

325757661_B976481814Z.1_20150908171804_000_GBH55275L.4-0

Le terrain au moment des fouilles © La voix du nord

Le site est situé à deux pas d’un ancien cours d’eau : « la Becquerel », ce qui explique son superbe état de conservation. On distingue une tour et les traces d’un château apparemment créé au XIIIème siècle mais dont la découverte ne concerne que ses vies postérieures (du XVIIème et XVIIIème). Les objets retrouvés en très grands nombres sont analysés et étudiés par l’Inrap en ce moment même pour, peut-être, devenir l’objet d’une exposition à venir. Si c’est le cas, elle sera avant tout proposée aux habitant du quartier des Fives, celui de la rue de la Chaude Rivière (qui ne gelait jamais à cause des produits déversés par les teintureries). A quelques centaines d’années d’intervalle, les habitants de ce quartier situé à l’est de Lille rencontreront donc, à travers de nombreux objets du quotidien, leurs voisins insoupçonnés.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE