Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

À la recherche de cinq tableaux dérobés de Francis Bacon

Agathe Lautréamont 14 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Mais qui bien pu dérober ces œuvres ? Révélée ce week-end par le quotidien espagnol El País, l’affaire remonte cependant à plusieurs mois. Cinq tableaux du peintre britannique Francis Bacon ont été dérobés chez un ami de l’artiste. Montant du butin ? Plus de 30 millions d’euros…

Francis Bacon, Trois études de Lucian Freud exposé chez Christie’s en 2013 © Peter Macdiarmid – Getty Images

Le vol, qui a eu lieu dans un appartement huppé à Madrid il y a environ neuf mois, semble avoir été réalisé par des professionnels… Si l’on en croit les révélations faites pas le journal ibérique El País, le mode opératoire utilisé par les voleurs ne laisse aucun doute quant à leur grande expérience et leur professionnalisme en matière de banditisme… Bien à voler parfaitement repéré, opération réalisée en l’absence du propriétaire (dont les déplacements ont été étudiés et donc anticipés), système d’alarme minutieusement désactivé, méfait rapidement exécuté…

Les malfaiteurs n’ont laissé aucune trace derrière eux : ni indice, ni empreintes digitales. Toujours selon le quotidien espagnol, les cinq œuvres volées comprennent aussi bien des paysages que des portraits exécutés par l’artiste anglais. Subtilisés au cours du mois de juin 2015, l’affaire des tableaux n’a été révélée qu’à la mi-mars, sans que l’on connaisse véritablement les raisons de ce délai. De même, aucun détail précis sur les œuvres réalisées par Francis Bacon n’ont été livrées. Seule une source, citée par El País, évoque des œuvres reconnaissables entre toutes, ce qui signifie qu’elles seront extrêmement difficiles à revendre.

Francis Bacon's Artwork Expected To Fetch Record Sale

Un triptyque de Bacon exposé à Londres en 2008 © Cate Gillion – Getty Images

Si jamais les tableaux se retrouvent sur le marché de l’art, même plusieurs années après le cambriolage, ces derniers seront immédiatement reconnus par les experts. En effet, les peintures de Bacon ne se rencontrent pas si fréquemment dans les salles de vente, aussi de telles créations ne pourront, en sus, qu’attirer l’attention et d’immédiates suspicions. Une enquête a été ouverte afin de définir les conditions précises du cambriolage et pour tenter de retrouver les peintures disparues.

Ces dernières étaient la propriété d’un ancien ami de Francis Bacon (qui est mort en 1992 à Madrid), qui a souhaité garder l’anonymat. À la disparition de l’artiste, ce collectionneur madrilène de 59 ans aurait hérité de quelques-unes de ses réalisations. Selon les premières estimations, la valeur des cinq toiles dépasserait les 30 millions d’euros, une somme colossale qui, on le comprend, a pu attiser bien des convoitises…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE