Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Un Rembrandt que l’on pensait perdu retrouvé par une galerie parisienne !

Agathe Lautréamont 10 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Manifestement, les experts ont eu le nez fin. Une petite toile de Rembrandt (21.6 x 17.8 cm) intitulée « L’odorat » vient d’être authentifiée comme une œuvre du maître néerlandais Rembrandt et sera bientôt exposée  (à partir du 11 mars prochain pour être tout à fait précis) dans son pays d’origine : les Pays-Bas.

rem

La petite toile de Rembrandt © France TV Info

Tout commence lors d’une classique vente aux enchères dédiée aux beaux-arts. Un particulier de l’état américain du New Jersey, amateur d’art, décide de se séparer d’une de ses possessions : une petite toile néerlandaise dont l’auteur est inconnu. En 2015, la galerie parisienne Talabardon & Gautier flaire une piste intéressante et se décide à avancer la somme d’un million de dollars pour acquérir le petit chef-d’œuvre, sans avoir encore une idée précise de l’artiste qui se cache sous cette modeste réalisation.

Bien leur en a pris puisqu’après expertise, l’œuvre s’est révélée être du maître néerlandais Rembrandt (1606-1669) ! Et pourtant, entre temps, la galerie française a tout de même choisi de se séparer de la peinture, en la cédant à The Leiden Collection, une collection privée de New York qui possède deux autres œuvres de l’artiste hollandais : Les trois musiciens , aussi appelée « L’ouïe » et L’opération surnommée « Le toucher ».

Pourquoi un rachat aussi empressé de la part de la collection privée newyorkaise ? Tout simplement parce que cette œuvre, Le patient évanoui  également appelée « L’odorat » ferait en fait partie d’une série de peintures exécutées par Rembrandt au tout début de sa carrière…

rem 2

Autoportrait de Rembrandt, 1661

Cette œuvre est en effet une part d’une série de cinq tableaux figurant les cinq sens, réalisée par l’artiste hollandais alors qu’il n’était âgé que de 18 ou 19 ans. Dans la peinture qui nous occupe, on voit un médecin et son assistant qui tentent de ranimer un patient de sa torpeur en lui faisant respirer un mouchoir imbibé d’ammoniaque.

Aucun doute, l’huile sur toile est bien de Rembrandt, étant donné qu’on observe la signature « RHF », l’abréviation de « Rembrandt Harmenz Fecit », à savoir : « Rembrandt a fait ceci ». Il est surprenant de se dire que l’ancien propriétaire de la peinture, ce fameux particulier du New Jersey, n’ait jamais remarqué ce détail crucial ! La quatrième œuvre de la série, Le vendeur de lunettes  ou « La vue », est la propriété d’un musée néerlandais. Mais nous direz-vous, il manque un sens !

En effet, «le goût» figure toujours aux abonnés absents, l’œuvre n’ayant pour le moment jamais été retrouvée… Jusqu’au jour où une nouvelle bonne surprise similaire à celle concernant « L’odorat » surviendra. En attendant, la petite toile s’apprête à s’envoler pour sa terre d’origine où elle sera exposée à compter du 11 mars prochain à l’occasion de la TEFAF, prestigieuse foire internationale d’art et d’antiquités à Maastricht.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE