Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Paris et ses monuments bientôt éclairés par la bioluminescence ?

Agathe Lautréamont 2 mars 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est l’idée un peu folle d’une start-up française, qui aimerait voir les plus beaux monuments de Paris et ses plus belles avenues éclairées d’une autre façon. Oubliées les ampoules à incandescence ou à halogènes trop gourmandes en énergie. Désormais, le patrimoine sera mis en valeur de nuit par la… bioluminescence !

glowee

© Glowee

Une petite start-up parisienne baptisée Glowee travaille depuis quelques temps maintenant sur un nouveau concept, qui pourrait nous offrir un autre regard sur Paris et son architecture. Et si au lieu d’un éclairage traditionnel nécessitant beaucoup d’énergie (incandescence, halogènes, LED…), la nature venait en aide pour illuminer avenues et patrimoine avec des bactéries bioluminescentes, trouvées dans la faune de nos océans ? L’idée serait d’installer dans toute la capitale de petites boîtes transparentes, en verre, remplies d’un gel nutritif (oxygène et glucose) qui contiendraient des milliers de minuscules bactéries lumineuses. Parfaitement inoffensives, ces bactéries se retrouvent dans de nombreux animaux des océans, et plus particulièrement chez la faune abyssale qui nécessite cette bioluminescence pour se nourrir.

glowee 4

© Glowee

Bien évidemment, cette idée comporte de très nombreux avantages. À une époque où l’on parle beaucoup de développement durable, les éclairages publics des rues parisiennes et de ses monuments ne sont pas sans un impact sur l’environnement. En plus de la pollution lumineuse, certaines espèces qui vivent dans les villes peuvent souffrir de cet éclairage. De plus, l’éclairage de monuments historiques a tendance à attirer les insectes nocturnes qui peuvent au fil du temps, dégrader les ornements et autres sculptures sur les façades des bâtiments. Grâce à cet éclairage doux et naturel, la pollution lumineuse sera considérablement réduite, aura moins d’impact sur le patrimoine et surtout, réduira drastiquement les dépenses énergétiques de la capitale française.

glowee 2

© Glowee

Bien sûr, l’innovation n’en est qu’à ses balbutiements mais l’idée est pour le moins… lumineuse ! Pour le moment, les bactéries ont une durée de vie trop courte et demeure la question du prix d’une telle technologie issue de la nature. L’avantage cependant, est que les bactéries peuvent être contenues dans des supports de petite taille, transparents et malléables, qui sauront s’adapter aux monuments sur lesquels ils seront apposés. En journée, les contenants transparents ne seront pas intrusifs comme le sont de grands lampadaires et autres spots. La lumière produite, très douce, viendra nimber Paris d’une atmosphère peu intrusive mais qui mettra tout de même l’architecture en valeur.

glowee 3

© Glowee

Alors, plus d’éclairage blanc ou légèrement doré pour nos rues et monuments, mais une teinte bleutée qui nous donnerait le sentiment d’évoluer sous l’eau ? Ce qui est certain, c’est que cette ambiance nimbant Paris changerait pour beaucoup le regard que l’on porterait sur l’architecture et le patrimoine. Paris ville Lumière peut bien adopter un changement pour le bien de l’environnement. On émet tout de même quelques doutes quant au rendu de l’éclairage de la Tour Eiffel d’une teinte turquoise… !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE