Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le Rijksmuseum d’Amsterdam expose pour la première fois sa collection de robes

Agathe Lautréamont 26 février 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Si jamais vous avez une âme de fashionista et que vous promener sous les cimaises du plus grand musée des Pays-Bas vous tente, ne manquez surtout pas l’événement « Catwalk ». Dans cette exposition dédiée au textile et à la mode des siècles passés, le Rijksmuseum sort pour la première fois de ses réserves tout ce qu’il a de dentelles, de froufrous et autres crinolines !

dress

© Erwin Olaf

Il semblerait bien que les expositions mettant en valeur l’art de se vêtir aient de plus en plus la cote. Que ce soit du côté du Victoria and Albert Museum, du MoMa ou pour revenir dans nos pénates, au Palais Galliera, l’Histoire de la mode s’expose de plus en plus sous les cimaises de grandes institutions prestigieuses. Sans compter qu’en sus, elles se paient le luxe de rencontrer de francs succès !

Dans la foulée,un autre musée a succombé à cette tendance: le Rijksmuseum, à Amsterdam ! Depuis le 20 février dernier, il est possible d’admirer un accrochage (pas sur cintres, mais sur mannequins !) mettant à l’honneur des pièces extraites de sa (très) vaste collection textile (elle compte en tout 10 000 pièces). Et ce, pour la première fois de son histoire. Intitulée « Catwalk » et forte d’une scénographie signée par le célèbre photographe néerlandais Erwin Olaf, l’exposition s’étend dans six grandes salles du musée et présente des vêtements, chaussures et accessoires qui s’étendent de 1625 à notre période contemporaine, 1960.

catwalk-Rijksmuseum

© Rijksmuseum

Ainsi, le voyage dans près de trois siècles de créations de mode commence avec des habits qui furent produits durant le siècle d’or néerlandais (1584 – 1702) et propose, en toute fin de parcours, des créations portant des griffes prestigieuses :  Yves Saint Laurent, Christian Dior… La haute-couture française contemporaine est donc saluée dans les murs du musée hollandais !

Dans une déclaration publiée sur son site officiel, l’artiste Erwin Olaf s’est montré des plus enthousiastes. Photographe de mode (il a, entre autres, réalisé des campagnes pour Gucci), il explique que la proposition du Rijksmuseum est venue à une étape idéale de sa carrière. Lui qui affectionne tant les portraits cherchait une nouvelle manière de renouveler son style et pourquoi pas de sortir du modèle esthétique qu’il exploitait depuis plusieurs années.

Erwin Olaf, Catwalk, 2016 © Rijksmuseum

Désireux d’intégrer ses clichés dans des travaux artistiques comme des installations, des vidéos ou des clips, définir une scénographie pour une exposition dédiée à la mode arrive donc à point nommé. De plus, c’est également le photographe qui s’est chargé de la campagne de publicité annonçant l’exposition. Il a donc travaillé avec de célèbres mannequins néerlandaises qui, pour l’occasion, ont pu revêtir des robes et des crinolines pour certaines vieilles de plusieurs siècles ! Mais ses compositions, bien sûr, conservent cette touche de folie un peu rock n’roll qui rend son style reconnaissable entre tous.

Afin de mieux mettre en contexte les vêtements, certains seront exposés près de grandes toiles réalisées à la même époque. Car les deux pièces, peinture et habit, reflètent l’histoire d’un pays et de ses habitants. Déjà à cette époque, l’apparence extérieure était un reflet du statut social et de l’aisance financière. On pouvait également affirmer ses idées et ses choix par le vêtement, son envie de suivre les normes ou au contraire de les transgresser. Le message est donc là, qu’il soit conscient ou inconscient et au bout du compte, rien n’a vraiment changé en l’espace de trois cents ans…

olaaaa

© Erwin Olaf

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE