Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Tombeau de Toutânkhamon : une annonce majeure en avril ?

Agathe Lautréamont 23 février 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Si l’on en croit les informations du journal espagnol ABC, le Ministre du Tourisme égyptien Hisham Zaazou aurait laissé échapper une petite phrase… surprenante. Une nouvelle sensationnelle concernant la chambre mortuaire cachée derrière le tombeau du jeune roi Toutânkhamon, enterré dans la Vallée des Rois, devrait être annoncée dans les semaines à venir.

Le masque mortuaire de Toutânkhamon © Hannes Magerstaedt – Getty Images

Petit coup d’œil dans le rétroviseur. Fin 2015, l’Égypte annonçait par la voix de l’archéologue britannique Nicholas Reeves que deux cavités encore inconnues avaient été décelées à côté de la tombe de Toutânkhamon, né vers 1345 avant notre ère et décédé à l’âge de 18 ans. Le pharaon le plus célèbre de toute l’Égypte antique (grâce à la découverte de sa tombe fabuleuse inviolée, en 1922) n’aurait donc pas fini de nous éblouir. Car en plus de tous ses trésors préservés des pilleurs, la sépulture du monarque cacherait celle d’une autre figure importante de la XVIIIe dynastie. Nicholas Reeves, dans une annonce qui avait fait sensation, avait avancé le nom de la reine Néfertiti, épouse du pharaon Akhenaton, le père de Toutânkhamon.

Or, le 22 février dernier à l’occasion d’un voyage officiel en Espagne, le Ministre du Tourisme égyptien aurait avancé qu’une annonce exceptionnelle allait être faite au mois d’avril prochain, avant de poursuivre au sujet de cette fameuse tombe cachée à côté de celle de Toutânkhamon: « La tombe n’est pas vide. Nous ne savons pas si c’est celle de Néfertiti ou d’une autre femme, mais elle est remplie de trésors… On en saura plus en avril et on l’annoncera au monde entier. Ce sera un moment historique. »

Le fameux buste de Néfertiti © Ulrich Baumgarten – Getty Images

À la fin du mois de novembre 2015, des anomalies avaient en effet été découvertes sur les parois du tombeau du jeune roi de la XVIIIe dynastie. Ces découvertes indiquent la présence d’une chambre funéraire cachée. Cependant à l’heure actuelle, rien ne permet d’affirmer que la déclaration de l’archéologue Nicholas Reeves est fondée, à savoir que c’est bien la souveraine Néfertiti qui est ensevelie dans la Vallée des Rois, près de Louxor.

D’autres voix se sont élevées pour avancer les noms de Kiya, une des épouses (présumée) du roi Akhenaton, ou encore celui de Merytaton, une des filles de ce souverain égyptien honnis de son temps. En effet, celui-ci tenta d’imposer à l’Égypte un culte monothéiste, tournant autour d’une divinité solaire unique : Aton. À sa mort, ses portraits, bustes et cartouches furent martelés, détruits, rayés des tablettes royales; signes évidents de la haine qu’il suscita durant son règne. Selon Pascal Vernus, directeur d’études en linguistique égyptienne et en philologie à l’EPHE de Paris, s’il y a bien un corps reposant près de la tombe de Toutânkhamon, il ne peut pas être celui de la reine Néfertiti, puisque l’on connaît déjà sa momie ! Ou plutôt, on pense la connaître.

Quelques trésors retrouvés dans la tombe de Toutânkhamon © Christiaan Kotze – Getty Images

Ce serait le corps surnommé « Younger Lady » retrouvé dans une autre tombe, celle du pharaon Amenhotep II, en 1898. Des tests ADN réalisés en 2010 confirment que cette femme est bien la mère de Toutânkhamon. Mais pour Marc Gabolde, égyptologue et maître de conférences à l’université Paul Valéry-Montpellier III, la personne inhumée serait plutôt Merytaton, fille d’Akhenaton et de Néfertiti. En effet, des cartouches en or ont été retrouvés par Howard Carter dans la tombe du jeune roi, et ces cartouches indiquaient le nom de Merytaton… Il faut donc se rendre à l’évidence. Si un corps repose bien dans un tombeau adjacent à celui du jeune et célèbre pharaon, il est encore trop tôt pour affirmer son identité.

Toujours est-il que la petite phrase lâchée par le Ministre Hisham Zaazou a de quoi faire hausser les sourcils. En temps normal, toute annonce officielle en lien avec l’archéologie (principale manne financière pour le pays, dont l’économie repose principalement sur les touristes venus s’émerveiller devant le patrimoine antique égyptien) se fait par un communiqué de presse venant du cabinet du ministère des Antiquités. Aussi, il paraît surprenant que le Ministre ait bien voulu livrer cette information de façon aussi désinvolte alors que son importance est capitale, a fortiori à l’extérieur du pays !

Les sarcophages de Toutânkhamon © Christiaan Kotze – Getty Images

Ou alors cette annonce a été savamment calculée afin de créer une attente de la part du public et ainsi réactiver l’intérêt des touristes pour l’Égypte. Grâce à de nouvelles expéditions et des nouvelles recherches financées sur le plateau de Gizeh et dans la Vallée des Rois, le pays cherche en effet à redonner un coup de fouet à son attrait touristique et multiplie donc les effets d’annonce dans ce but. Nous saurons donc dans les prochaines semaines si une découverte capitale a bel et bien été faite du côté de la tombe de ce bon vieux Toutânkhamon…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE