Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Paris : que faut-il attendre du futur Centre culturel marocain ?

Agathe Lautréamont 18 février 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Présenté officiellement au roi du Maroc Mohammed VI le 17 février à l’Institut du Monde Arabe, le futur Centre culturel marocain s’élèvera dans quelques années sur le boulevard Saint-Michel, en lieu et place de l’ancien siège de l’Association des étudiants musulmans nord-africains. Quels seront les objectifs de ce nouvel espace culturel du monde arabe ?

momo2

© Bertrand Rindoff Petroff – Getty Images

En visite en France, le roi du Maroc Mohammed VI a effectué un petit détour du côté de l’Institut du Monde Arabe accompagné de François Hollande et de Jack Lang. But de la balade : découvrir le projet de futur Centre culturel marocain, dont plans et maquettes étaient exposés au sein du musée. Tarik Oualalou, architecte du projet, a ainsi défendu devant deux  chefs d’état un modèle de bâtiment résolument contemporain, appelé à remplacer un lieu historique de la présence du Maroc à Paris (l’AEMNA suscitée) par un autre qui devra rayonner tout autant, voire davantage.

L’objectif du Centre à venir est clairement exprimé : faire briller en France la culture contemporaine marocaine, qui figure parmi les plus vivaces et les plus riches du vaste monde arabe. La programmation qui se voudra éclectique et vivante devra attirer dans ses murs la diaspora marocaine établie dans Paris. Le projet ne verra cependant pas le jour tout de suite… Les travaux doivent se terminer à l’horizon 2018, pour un coût total de 7 millions d’euros.

Plaques de verre à densité variable, décrochements… Le bâtiment final évoquera une médina toute en hauteur, dont l’aspect extérieur comptera également quelques références à l’abbaye de Cluny comme à la médina de Fès. Constitué de plusieurs étages, le Centre culturel marocain devra accueillir un lieu d’exposition, un espace de concert et des salles de classe pour l’enseignement des langues arabes. Des bureaux situés aux derniers étages, destinés à être loués par des entreprises, permettront à l’institution d’être financièrement indépendante.

King Mohammed VI of Morocco Visits L'Institut Du Monde Arabe In Paris

© Bertrand Rindoff Petroff – Getty Images

Un projet ambitieux d’une surface plancher de 1360 mètres carrés, et qui pourra donc ouvrir ses portes dans deux ans, pourvu que les délais et les finances soient respectés. L’esprit d’échange et de partage présidera à la programmation culturelle du futur nouvel espace du boulevard Saint-Michel. En effet, si le musée permettra de réaliser la promotion du patrimoine, de la scène artistique et des traditions du royaume du Maroc, celui-ci cherchera également à faire connaître au Maghreb des institutions françaises avec lesquelles des partenariats seront ensuite noués.

L’idée est de renforcer les liens entre la communauté marocaine installée dans la capitale française et son pays d’origine. Écrivains, artistes et cinéastes marocains seront ainsi régulièrement invités pour des résidences, des débats et des colloques dans le but d’éclairer les visiteurs sur ce qu’offre le pays en termes de productions culturelles.

priz

© Présidence de la République

À l’issue de la rencontre à l’Institut du Monde Arabe, Mohammed VI et François Hollande ont présidé à la signature d’une convention entre la Direction des Archives Royales et le Musée de l’ordre de la Libération, dans le but d’organiser en octobre prochain une exposition sur le Maroc aux Invalides, pour la célébration du 60e anniversaire de l’Indépendance. Une seconde exposition sur le Maroc donc, depuis celle présentée à l’IMA en 2015.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE