Disallowed Key Characters.
Magazine » Comptes-rendus
Actualités - Comptes-rendus - Voir + clair - Entrer dans l'œuvre - Entretiens - Voir + loin



LA NEWSLETTER

Les corps vrais et intenses d’Arghaël à la Loo & Lou Gallery

Jéremy Billault 18 février 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 2 avril prochain, la Loo & Lou Gallery accueille dans ses locaux du Marais les œuvres d’Arghaël, vidéaste de formation aujourd’hui concentré sur le dessin. Intitulée Raw, l’exposition rassemble une série de quinze dessins qui, d’une manière forte, personnelle et presque physique dans le trait, représentent le corps humain, mis à nu, dans ses formes et ses sentiments.

Maelstrom, fusain & acrylique, 115x130cm, 2015

©Arghaël

Pour lui, tout a commencé derrière la caméra. Aujourd’hui, il transmet sa vision du corps sur le papier, à coup de fusain. A l’antenne du Marais de la Loo & Lou Galery (Paris, 3e), Arghaël expose une série de quinze dessins concentrés sur un regard et une représentation très personnelle du corps humain. Pendant des années il a regardé, filmé, décortiqué, analysé ce corps par le prisme des caméras : réalisateur, monteur pour la publicité et le cinéma, l’artiste présente pour la première fois son travail pictural au public.

Lévitation, fusain, 75x110cm, 2015

©Arghaël

Et d’entrée, il intrigue. Dans l’espace aéré de la galerie, les corps nous entourent, évanescents, certains nous regardent, d’autres semblent nous fuir : dès le premier coup d’œil se dégagent force brute et subtilité. La grande majorité des dessins d’Arghaël sont réalisés au fusain (on trouve une sanguine et quelques traces de pastel), dans un trait parfois marqué, physique, habité, par l’artiste comme par les figures qu’il représente. Ces figures, elles sont issues d’un travail de recherche autour du corps de ses modèles : toujours dans des poses inhabituelles, surprenantes même, les corps se dévoilent avec sincérité, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs formes et leurs aspérités.

L’un en face de l’autre, un corps lévite, l’autre respire. Deux dessins, deux postures qui semblent habités, chacun à sa manière, par un souffle vital. Le premier, Life force – Respire, est massif, puissant au sommet d’un mouvement dont l’énergie vitale semble apparaître via quelques coups de pastel. Accroché en face de lui, Levitatioentre en résonance, tout en légèreté sans être dénué d’une certaine violence, dans certains points appuyés, noirs, qui détournent l’œil et remettent en question la perception de ce corps flottant. C’est là la patte d’Arghaël : représenter le corps comme on ne le voit pas, comme on ne l’a pas vu, via d’autres couleurs, d’autres postures. A défaut de déranger, il surprend jusqu’à ce qu’on adopte son regard, que ces corps nous deviennent familiers et avec eux, leur émotion. Légèreté, rapidité, douleur, tristesse, dans les corps d’Arghaël, tout est là.

Si vous désirez en apprendre davantage sur le travail d’Arghaël, ou plutôt sur sa manière de travailler, il vous suffit de jeter un coup d’oeil à la vidéo ci-dessous ! Une plongée saisissante dans l’atelier de l’artiste…

ARGHAEL – RAW

18/02/2016 > 02/04/2016

Loo & Lou Gallery - Haut-Marais

PARIS

L’exposition présente une sélection de quinze œuvres issues d’une série de dessins, où tout son parcours consacré au regard, à la...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE