Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Des robes royales exposées à la Basilique de Saint-Denis

Agathe Lautréamont 29 janvier 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 10 juin, venez découvrir l’univers textile tout en magnificence et draperies de Lamyne M, styliste qui a investi les murs de la Basilique de Saint-Denis. À travers ses somptueuses robes, il célèbre l’ère médiévale, l’Histoire et la Femme. Coup de cœur de ce début d’année !

Robes 3 mini

Des robes entre les murs blancs de la nécropole des rois à Saint-Denis ? Après tout, pourquoi pas ? D’autant que le styliste Lamyne M. et le CMN ont vraiment fait les choses en grand pour cette belle exposition. Au sens propre, comme au figuré. Car les huit parures mesurent toutes… trois mètres de haut ! Autant dire qu’on ne peut pas les rater… Et de toute façon, dès que le regard tombe sur ces plis, ces broderies, ces traînes, ces tissus richement décorés… on ne peut que rester les admirer de longues minutes, tant elles fourmillent de détails.

Huit grandes reines de France, toutes inhumées au sein de la cathédrale, ont retenu l’attention du couturier originaire du Cameroun et installé depuis des années dans sa ville d’adoption, Saint-Denis. Après le coup de cœur, il a choisi de les réinventer, les sublimer, et leur rendre hommage.

Robes 9 mini

Isabelle d’Aragon, Jeanne de France, Blanche de France… Le styliste aura patiemment étudié les vêtements portés par leurs gisants, avant de recréer, avec des tissus et des motifs bien de notre époque, des robes que ces grandes figures de l’Histoire n’auraient probablement pas dédaignées. Forme des corsages, drapés, capes… Les grandes lignes de l’Histoire de la mode sont là, mais de l’aveu de Lamyne M., ses inspirations sont en vérité multiples.

Robes 4 mini

Très attaché à sa ville de Saint-Denis, le créateur a tenu à utiliser des matières que l’on peut retrouver sur les vêtements portés par les jeunes qu’il croise tous les jours dans la rue. Ainsi, ne soyez pas surpris si la robe d’Isabelle d’Aragon (1247-1271) compte quelques empiècements de… jean ! Il a également glissé quelques références à ses origines camerounaises, en choisissant des motifs que les femmes de sa famille arboraient dans leur vie de tous les jours.

Robes 14 mini

Si la démarche peut paraître surprenante décrite comme cela, la magie opère pourtant à merveille : notre âme d’enfant se réveille instantanément, et on se surprend à demeurer bouche-bée devant ces créations monumentales, aux lourds plis qui paraissent pourtant si délicates… Les robes se trouvent sublimées par un éclairage qui a été parfaitement pensé selon les couleurs dominantes des vêtements, tandis qu’en fond, les vitraux de la basilique viennent apporter des touches de couleurs absolument… royales !

Lamyne M. relève donc le parti multiple de créer une œuvre d’art contemporain qui s’insère parfaitement dans son lieu d’exposition (une basilique presque millénaire), tout en recréant avec un œil résolument moderne des parures d’inspiration médiévales qui mêlaient portée esthétique et fonction distinctive.

Robes 8 mini

Lamyne M. est un grand amoureux de la gent féminine. Par ces grandes et belles robes, il tenait à leur rendre hommage, tout en traduisant par ces trois mètres de hauteur la grandeur des femmes, leur importance dans les sociétés de toutes les époques, à rebours donc de la condition qui fut la leur pendant des siècles.

Souvent forcées de s’effacer, parfois volontairement oubliées par des historiens peu scrupuleux, les dames sont ici sublimées et saluées par le couturier, dans une démarche qui conjugue l’histoire avec un grand H et la petite, celle qui compose le quotidien et qui disparaît d’elle-même. Ces robes sont un triple hommage : à l’Histoire de France, aux origines de Lamyne M. et à sa ville d’adoption, Saint-Denis.

Robes 15 mini

Que l’on soit féru d’histoire médiévale, que l’on apprécie l’univers de la mode, ou que l’on ait conservé son regard d’enfant (le livre d’or est couvert de mots de petites filles qui ont adoré l’exposition), l’événement dans la Basilique de Saint-Denis plaira au plus grand nombre. C’est un véritable régal pour les yeux…

Photographies : © Agathe Lautréamont

LES GRANDES ROBES ROYALES

09/10/2015 > 10/06/2016

Basilique de Saint-Denis

SAINT-DENIS

Les créations de « robes géantes » de trois mètres de hauteur sont exposées dans les chapelles de la crypte de la basilique de Saint-D...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE