Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Les histoires de l’art #2 : les derniers mois de Van Gogh en bande-dessinée

Agathe Lautréamont 15 janvier 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En 2015, les éditions Glénat se sont lancées dans un pari audacieux : publier une collection de bandes-dessinées en format « one shot » (comprenez : un seul volume), chaque livraison étant dédiée à un grand peintre. Nous avons lu pour vous la dernière parution, dédiée au maître néerlandais Vincent Van Gogh.

gogh 1

© Glénat

De folles couleurs

Qu’il est saisissant de vivacité, ce beau jaune qui colore la couverture de la BD du duo Durand-Boucq. Ambré comme ces tournesols que le peintre néerlandais immortalisa tant de fois,  éclatants et dorés comme les champs d’Arles ou de la bucolique, hors-du-temps, petite ville d’Auvers-sur-Oise. La bourgade située à une trentaine de kilomètres de Paris justement, accueille l’action de la dernière parution de la collection « Les grands peintres » des éditions Glénat.

Par des coups de crayon tout en rondeur, par des cases saturées de teintes chamarrées, Durand et Boucq croquent (avec un plaisir que l’on devine à chaque page) le quotidien du peintre, et sa vie champêtre dépeinte comme le pendant poétique de l’animation de Paris et de ses cabarets enfumés où habite le frère cadet de l’artiste, Théo.

Notons, cependant, que le style de dessin de Michel Durand peut quelque peu surprendre. Figuratif, débordant d’innocence, les traits se muent en courbes, les nuages se griment en spirales, les champs fleuris de la campagne française jouent le rôle de mosaïques dont chaque éclat est d’une couleur différente, vibrante et éclatante.

gogh

© Glénat

Un style atypique

Les personnages portent leurs traits de caractère dans leur physionomie, leur apparence extérieure. Ainsi, Théo Van Gogh gravement malade est-il souvent représenté avec la peau verte  tandis que l’amoureuse de Vincent, au caractère mesquin et inconstant, arbore une chevelure de teinte différente selon son humeur, lumineuse ou ombragée.

Henri de Toulouse-Lautrec,  que l’on croise au bras de sa muse Suzanne Valadon, est rabougri mais taquin et exubérant. Les visages, eux, sont réduits à des points et des traits pour figurer yeux et bouche. L’important n’est pas là. C’est un style très surprenant, mais qui se  révèle facile d’accès tant il est en adéquation avec le thème de la BD : l’inspiration de Van Gogh, ses atermoiements et ses envolées créatrices.

Quant au scénario, il est d’une originalité rafraîchissante, et mêle habilement l’Histoire telle que nous la connaissons si bien, et la fiction mais si parfaitement imbriquée à la véracité des faits historiques que l’on serait tenté de tout croire, de découvrir un nouveau Vincent Van Gogh qui selon la BD, feignit la folie pour tenter de justifier son style pictural novateur.

gogh 3

© Glénat

Van Gogh rêvé

En lisant ce beau volume, on a envie de croire à ce que nous raconte Paul Gauguin attablé devant sa « fée verte », expliquant que l’oreille coupée est une face de l’artiste hollandais, certes un peu extrême, mais logique de la part d’un homme qui n’aimait rien de plus que se mettre en scène quitte à se détruire, un peu.

Illusionniste, Michel Durand teinte de magie son récit : le dessin est si ardent que l’on a l’impression de voir Vincent Van Gogh réaliser ses chefs d’œuvre directement sous notre regard (Portrait du Dr. Gachet, paysages autour d’Auvers-sur-Oise…), tandis que conteur talentueux, il revêt Vincent du rôle de prestidigitateur.

Ainsi, il joue au fou pour justifier son art, il est amant de l’épouse de son frère et il est artiste immortel : même une balle de revolver dans la poitrine ne saurait le faire disparaître. Un coup de théâtre final, prestige surprenant et fascinant, qui vient conclure une bande-dessinée captivante et novatrice. Un régal !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE