Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

David Bowie : des albums et des collaborations artistiques

Agathe Lautréamont 11 janvier 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Emporté par un cancer à l’âge de 69 ans, l’icône du rock britannique David Bowie venait de sortir, le 7 janvier dernier, l’album Black Star. Véritable légende, artiste aux multiples facettes, Bowie était également célèbre pour ses nombreuses collaborations artistiques. Illustration en une sélection de pochettes d’album.

space oddity

Space Oddity, 1969

Considéré comme le père de l’art optique, Victor Vasarely s’installe en France après une jeunesse passée en Hongrie, son pays natal, où il découvre le Bauhaus et décide de devenir artiste. Développant très vite son propre style, entre pratique abstraite et formes géométriques, il produit aussi bien des peintures que des sculptures, jouant sans cesse sur le motif du trompe l’œil. Fasciné par l’art moderne et contemporain, David Bowie fait appel à l’artiste franco-hongrois en 1969, pour la réalisation de la pochette de son album Space Oddity.

bowie

The man who sold the world, 1970

N’étant pas à un grand écart près, David Bowie exploite pour la première fois son style résolument androgyne sur la pochette de son album The man who sold the world, sorti en 1970. Arborant une robe du couturier Michael Fish, le rockeur pose allongé sur un sofa, les mains savamment disposées tandis que des boucles blondes soyeuses tombent sur ses épaules. L’artiste provocateur n’hésita pas à invoquer de grandes références pour cette couverture d’album, citant l’école de peinture préraphaélite comme inspiration, et plus précisément le peintre britannique Dante Gabriel Rossetti, connu pour ses muses alanguies et arborant de longues chevelures.

dory

Hunky Dory, 1971

Amateur de cinéma en noir et blanc, David Bowie ? Toujours est-il qu’en tant que référence pour l’élaboration de la pochette de cet album paru en 1971, le chanteur affirma s’inspirer d’une célèbre photographie de Marlene Dietrich, tandis que le rockeur collabora avec le peintre George Underwood pour cette couverture. Musicien à ses heures, Underwood est principalement connu pour avoir conçu de très nombreuses pochettes d’album pour des artistes influentes des années 1970. Sa collaboration avec David Bowie reste la plus marquante de sa carrière. À noter que c’est dans cet album que Bowie rend hommage à Andy Warhol.

bowie 2

Aladdin Sane, 1973

Probablement un des albums les plus emblématiques de la carrière du rockeur, Aladdin Sane marque le changement entre deux personnages célèbres incarnés par Bowie : Ziggy Persona et le versatile Aladdin Sane. Fruit d’une collaboration entre deux personnalités artistiques des années 1970, la couverture a en effet été conçue par le photographe de mode Brian Duffy, célèbre pour ses shootings qui firent la une de revues influentes comme Vogue, The Observer ou encore The Telegraph.  Quant au maquillage resté particulièrement célèbre, on le doit au maquilleur français Pierre Laroche, qui collabora avec un autre grand nom du rock : Mick Jagger, et s’occupa des maquillages du film musical « The Rocky Horror Picture Show ».

diamond dog

Diamond Dogs, 1974

Un brin kitsch, la couverture de cet album est une création du peintre belge Guy Peellaert. Artiste inclassable et se revendiquant ostensiblement comme tel, Peellaert fut influencé aussi bien par le pop art que l’hyperréalisme, touchant également à l’art conceptuel. Probablement attiré par cette figure très originale et indéfinissable, Bowie fit appel au peintre pour concevoir la pochette de cet album, qui ne manqua pas de choquer l’opinion publique à sa sortie, du fait de la présence des deux créatures mêlant homme et chien.

monsters

Scary monsters and super creeps, 1980

Fidèle en amitié comme dans ses goûts artistiques, David Bowie fit une fois de plus appel au photographe britannique Brian Duffy pour la création de la pochette de son nouvel album. Sorte de rappel de ses précédentes performances visuelles et artistique, Bowie y apparaît dans son costume de Pierrot qu’il arbore dans le clip « Ashes to Ashes », tandis que l’œuvre finale est donc un mélange d’un cliché pris par Duffy mêlée à une peinture de l’artiste Edward Bell. Ce dernier est connu en Angleterre pour ses collaborations avec des artistes de la scène musicale, et par sa pratique touche-à-tout allant de la sculpture à la peinture en passant par la photographie.

gilbert

Tonight, 1984

Le duo artistique Gilbert & George se fait connaître dans les années 1970 par des performances artistiques. Volontairement provocateurs, ils n’hésitent pas à aborder les thématiques de l’ivresse et de la démesure dans leur travail, revendiquant une approche iconoclaste de l’art pour mieux redéfinir ce dernier. Reprenant le style de leurs œuvres les plus célèbres, David Bowie livre une pochette en forme d’hommage à ces deux créateurs-agitateurs, qui furent couronnés du Prix Turner en 1986, et exposés à la Biennale de Venise en 2005.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE