Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Un étonnant musée sous-marin dans les eaux de la baie d’Alexandrie

Agathe Lautréamont 31 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le projet remonte à 2008, et avait été repoussé sine die du fait du Printemps Arabe et de l’instabilité politique qui a suivi le départ d’Hosni Moubarak. Mais cette fois, c’est dans les startin’ blocks, et ce fabuleux musée sous-marin pourrait voir le jour bientôt… L’Égypte retient son souffle !

Egypte 1

© Al Monitor

L’Égypte semble décidément bien décidée à raviver l’intérêt des touristes du monde entier, pilier central de son économie. Après de possibles nouvelles découvertes archéologiques, le Ministre des Antiquités égyptien Mamdouh Al-Damaty a annoncé en septembre dernier la relance du projet de musée sous-marin dans la baie d’Alexandrie. Et en cette fin d’année, les autorités du pays ont donné le feu vert à la construction du musée, dont le coût est estimé à 150 millions de dollars (environ 137 millions d’euros).

L’ambitieuse construction avait en effet été temporairement abandonnée. En mai 2010, une étude de faisabilité de l’UNESCO avait été commandée de sorte à savoir si oui ou non, un projet d’une telle ampleur pouvait devenir prochainement l’hôte des eaux de la baie d’Alexandrie. Malheureusement, tout ce processus avait brutalement été interrompu du fait de la révolution égyptienne qui secoua durablement le pays, et l’idée prend l’eau.

égypte 2

© Al Monitor

Ravivé un premier temps en septembre 2013, deux ans après le début des désordres politiques, les autorités égyptiennes et l’UNESCO épaulés par un groupe d’archéologue entérinèrent le choix de la belle baie d’Alexandrie comme lieu définitif pour l’établissement du musée à venir. Les trésors immergés dans les eaux de la Méditerranée sont en effet inestimables, à l’image des vestiges de la tour de Pharos (une des sept Merveilles du Monde) ou les restes de ce que l’on pense être le palais de la reine Cléopâtre.

Youssef Khalifa, président de l’Administration Centrale des Antiquités égyptiennes plonge tête la première dans ce projet pharaonique. Comme il l’expliquait dans un article au journal Al Monitor, ce musée sous-marin pourrait donner un formidable élan à la culture arabe, puisque cette structure sera la première de ce genre au monde. Assurément, l’institution devrait apporter une embellie à l’économie égyptienne en berne depuis 2011, elle qui se fonde presque exclusivement sur les recettes générées par le tourisme de masse.

égypte 3

© Al Monitor

Et cocorico ! C’est le studio d’architecture français Jacques Rougerie qui est aux commandes de la construction. La structure se composerait de quatre grandes tours ayant la forme de barques traditionnelles égyptiennes, tandis qu’elles seraient reliées les unes aux autres pour un ensemble qui compterait 22 000 m².  Le tout formera un cercle, et espère bien attirer autour de 3 millions de visiteurs par an.

Quid de la question épineuse du financement du futur musée ? Le Ministère des Antiquités égyptiennes balaie les inquiétudes du revers de la main. Quand bien même 150 millions de dollars est une somme abyssale, elle ne sera pas un obstacle, puisque l’UNESCO participera activement à la construction. Des pays étrangers doivent également participer à hauteur de plusieurs millions pour l’élaboration du musée.

underwater museum

© Al Monitor

Reste un problème, et non des moindres… Si vue du ciel, la mer Méditerranée affiche un magnifique bleu turquoise,  une fois en immersion, la réalité est tout autre. Les eaux de la baie d’Alexandrie sont en effet extrêmement polluées du fait de l’activité portuaire et de la ville.

Non seulement cette pollution rend l’eau trouble, mais en plus elle accélère la dégradation des antiquités qui se trouvent encore sous l’eau. Il va donc être délicat de promouvoir un musée sous-marin doté de grandes baies vitrées si une fois à l’intérieur, on n’y voit goutte…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE