Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Fête du Graphisme 2016 : demandez le programme !

Agathe Lautréamont 31 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Créée en 2014, la Fête du Graphisme revient pour une nouvelle édition 2016 pleine de surprise ! Riche d’un tout nouveau programme, original et pensé pour le plus large public possible, elle se déroulera aussi bien à la Cité internationale des arts que dans les rues de Paris.

graph1

Utopies et réalités #1  © Didier Pruvot – Fête du graphisme 2015

Au départ, une ambition affichée depuis l’ouverture de la première Fête du Graphisme, il y a de cela deux ans (voir notre compte-rendu de l’édition 2014) : faire de la capitale une cité internationale majeure pour la création graphique, qui rayonnerait dans le monde entier par sa vivacité, sa pluralité d’approche, et son exigence qualitative.

Car tout part d’un constat surprenant : il manquait à la capitale française une manifestation d’envergure planétaire qui serait consacrée à la promotion et à la compréhension des arts graphiques et leur très grande pluralité. Pour pallier ce manque, un comité d’organisation et un comité artistique initièrent cet événement.

Deux parrains prestigieux se sont portés volontaires pour cette nouvelle édition 2016 : la Mairie de Paris, et l’entreprise d’affichage public JC Decaux, ce dernier faisant partie de l’aventure de la Fête du Graphisme depuis sa première édition.  Grâce aux fonds alloués par ces deux mécènes, la Fête est parvenue à s’inscrire durablement dans le paysage parisien, mais aussi international, en tant que rendez-vous immanquable pour l’échange, la création et le partage.

graph2

Exposition Underground © Didier Pruvot – Fête du graphisme 2015

Depuis deux éditions, plusieurs centaines de graphistes venus des quatre coins du monde ont répondu par la positive à ce projet, qui leur permet de faire découvrir leur métier, plus complexe qu’il n’y paraît.

Les graphistes sont en effet des artistes de la communication, devant sans cesse jongler entre la forme et le fond. Ils tiennent un rôle important de passeur, d’interprète, au sein de la société dans laquelle il évolue et qu’il transcrit par son travail. Leurs travaux ont été mis à l’honneur dans 1600 faces d’abribus estampillés JC Decaux, mais aussi dans des lieux d’expositions.

Pour 2016 donc, on ne déroge pas à la règle. Quel est le programme ?

Célébrer la ville

Trente-neuf graphistes ont été invités par la municipalité à produire des œuvres sur des sujets aussi divers que l’humain, la géographique, l’écologie, le culturel, l’identitaire, l’architecture, l’espace ou le social.

graph 3

Kazumasa Nagai, Célèbrer la Terre, 2015 © JC Decaux

 

Expositions à la Cité internationale des Arts

Deux villes étrangères ont été désignées comme partenaires de l’édition 2016, et des expositions qui se tiendront au sein de l’espace muséal. Ce sont ainsi Buenos Aires, en Argentine, et Stockholm, en Suède, qui ont répondu présent. Des artistes et graphistes venus de ces deux horizons très différents investiront donc les murs de la Cité internationale des Arts, et placeront leurs œuvres en résonnance.

Un autre accrochage, résolument tourné vers un public plus « branché », questionnera les liens étroits qui existent entre trois domaines artistiques : le graphisme bien sûr, le cinéma et enfin la musique rock.

graph 4

Plateau Underground, BNF © Didier Pruvot – Fête du graphisme 2015

Conférences, débats et projections

Toujours au cœur de la Cité internationale des Arts, la Fête du Graphisme recevra pendant ses deux premiers week-ends des débats, des tables rondes, des conférences, des projections et des rencontres. Grâce au soutien de l’Alliance Française des Designers, ce riche programme abordera des sujets comme la typographie, le droit d’auteur, les affiches de cinéma ou encore les nouvelles formes de diffusion et de propagation de l’image, sans compter son impact considérable sur les sociétés du XXIe siècle.

MEILLEURES FEUILLES DES RADEAUX AUX PIERRES CLAIRES

15/12/2011 > 18/03/2012

Musée des Beaux-Arts d’Orléans

ORLÉANS

Bercé par la Loire dès son enfance, Jacques Riby, peintre et sculpteur, aime aussi graver et dessiner à l’aquarelle. La présenta...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE