Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les Pussy Riot vont ouvrir un musée dédié aux artistes femmes

Jéremy Billault 30 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Maria Alyokhina, membre des Pussy Riot, groupe punk féministe devenu collectif internationalement connu, a annoncé dans une interview à Artnet la création imminente d’un musée exclusivement consacré à l’art contemporain du « sexe faible ». Artistes et commissaires d’exposition, seules des femmes seront présentes dans un musée qui s’annonce comme une grande première, si ce n’est dans le monde, au moins en Europe.

NEW YORK, NY - DECEMBER 16: Maria Alyokhina of Pussy Riot attends 2015 WhiteBox Arts and Humanities Award honoring the Pussy Riot at ArtNet Headquarters on December 16, 2015 in New York City. (Photo by Noam Galai/Getty Images)

Maria Alyokhina aux WhiteBox Arts and Humanities Award où les Pussy Riot on reçu un prix ©  Noam Galai/Getty Images.

Des artistes aux commissaires d’expositions, le musée sera fait par des femmes pour des femmes, à propos des femmes. Trois ans après leur prière punk et l’arrestation de trois de leur membres, les Pussy Riot sont devenues symbole et fer de lance d’un véritable mouvement dont les actions s’amplifient à travers le monde. Dans un entretien accordé à Artnet, Maria Alyokhina, membre du groupe, annonce notamment l’ouverture prochaine de tout un musée entièrement dédié à des artistes féminines.

Situé au Monténégro, le New Balkan Women’s Museum se présentera comme une réponse à un milieu (celui de l’art contemporain) dans lequel les hommes sont surreprésentés et donnera la chance à certaines artistes d’être exposées en étant mises en valeur. Comme le révèle Artnet, dans les galeries de New York et de Los Angeles, 30% seulement des artistes représentés sont des femmes. En Europe, les grands musées confirment la donne : depuis 2007, 25% des expositions de la Tate Modern et 16% de celles du Centre Pompidou à Paris sont consacrées à des artistes féminines – on se souvient qu’en 2009 l’expo semi-permanente elles@centrepompidou avait relativement changé la donne, mais malheureusement temporairement.

Pas de grandes précisions cependant sur l’endroit précis de ce futur musée : on sait qu’il sera au Monténégro, on ne sait pas encore où, dans quel ville et dans quel bâtiment. Seuls détails : le musée sera dirigé par des femmes, le seul homme inclus dans le projet étant le galeriste, marchand d’art et activiste Marat Guelman, qui a déjà exposé le travail de Maria Alyokhina par le passé et qui a récemment été expulsé de sa galerie moscovite pour avoir organisé une vente afin de recueillir de l’argent pour les prisonniers politiques.

Unique en son genre ?

S’il existe en Europe une cinquantaine de musées consacrés aux femmes (des musées du droit des femmes au musée des gardes-robes, des choses radicalement différentes se cachent derrière cette appellation), le musée ouvert par Maria Alyokhina et les Pussy Riot sera unique en son genre. Consacré à des thématiques engagées et féministes, le musée sera le premier musée d’Europe a ne présenter que des œuvres d’artistes féminines. En Europe oui, dans le monde, non. A Washington, aux Etats-Unis, un musée porte un nom qui définit précisément ce qu’il expose : The National Museum of Women in the Arts (Musée national des femmes dans l’art).

Ce musée privé à but non lucratif présente les travaux de plus de 1000 artistes du XVIe siècle à nos jours et expose des œuvres venues des collections des musées du monde entier. Le musée du Monténégro serait donc le premier musée exclusivement consacré à l’art contemporain féminin au monde. On espère que la notoriété du collectif permettra a des artistes de se faire connaître et de se faire une place à long terme dans ce milieu compliqué.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE