Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Architecture : la modernité au cœur de Bruxelles

Agathe Lautréamont 28 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À l’image d’une autre grande capitale européenne, Berlin, la ville de Bruxelles est une mosaïque parfois déconcertante d’architecture, où se mêlent indifféremment bâtiments anciens et constructions résolument modernes. Tour d’horizon de quelques lieux emblématiques érigés aux XXe et XXIe siècles.

Théâtre de la Balsamine

théâtre de la balsamine© DR

En 1997, la commune de Schaerbeek lance un concours architectural en vue de repenser le théâtre de la Balsamine, construit sur les fondations d’anciennes casernes militaires. C’est le studio MA2 qui décroche le projet de rénovation. Pensé comme un espace intimiste, hors du temps, où le spectacle a la primauté sur tout ce qui se passe ailleurs, l’architecture du bâtiment reflète la relation étroite entre spectateurs et comédiens. Sa conception éminemment contemporaine détonne avec le paysage environnant, grâce à une utilisation prédominante du bois, formant un cube posé délicatement sur un soubassement en matériau de teinte claire.

Wolubilis

wolubilis© DR

 

Théâtre inauguré sur la commune de Bruxelles-Saint Lambert en 2006, le Wolubilis ne se limite pas à son rôle de salle de divertissement, mais est aussi un véritable centre culturel tourné vers la promotion de l’art du spectacle, puisqu’il compte aussi une bibliothèque et une galerie d’exposition. Dans son architecture, la couleur blanche domine, tandis que sa longue courbure permet à la construction de recueillir la lumière du jour via ses baies vitrées, et d’être ouverte à la circulation de l’air.

Le Wiels

wiels© DR

 

Cet imposant bâtiment tout de béton et de gris accueillait à l’origine l’ancienne brasserie Wielemans-Ceuppens, dont il tire son nom. Rare témoin de l’architecture industrielle modernistes de Bruxelles encore debout, cet immeuble bénéficie d’une protection officielle depuis 1993. À l’époque, la construction a été voulue comme une vitrine de la puissance de la brasserie, reflet de la bonne santé économique de cette dernière. Aujourd’hui, la récupération des locaux par le centre d’art contemporain démontre qu’il est possible de réinvestir intelligemment et durablement des espaces qui pourraient sembler démodés. Ainsi, les salles des cuves ont été réaménagées en un espace comptant accueil, restaurant et librairie. Mais la volonté est aussi d’attirer les visiteurs dans la commune de Forest, dépendant de Bruxelles.

Bronks Youth Theatre

bronks youth© DR

 

Inauguré en 2009, le Bronks Youth Theatre a été pensé comme un espace de libre circulation par le cabinet d’architectes à l’origine du projet. Conçu comme deux grands halls qui se répondent, il comporte des espaces d’expositions temporaires. Pensé dans une approche très contemporaine de l’architecture, cet espace culturel a été orienté vers la jeunesse, leur proposant un lieu de découverte et de spectacle unique dans sa conception, et délibérément original dans son architecture. Les escaliers par exemple, ont été conçus dans une forme de double-hélice, tandis que les portes du théâtre sont faites de verres afin de laisser passer la lumière, pour que le théâtre puisse être admiré de l’extérieur.

Ateliers-logements d’artistes

molenbeek© WB Architectures

 

Ouverture et originalité visuelle semblent être les deux clés de voûte de l’architecture de ces immeubles tout en hauteur, situés sur la rive gauche du canal qui traverse le quartier de Molenbeek, à l’ouest de Bruxelles. Ces maisonnettes chaleureuses qui rappellent Amsterdam ou Londres abritent une trentaine de studios pour artistes, et ont été construites sur les cendres de l’ancienne brasserie (encore une !) Hallemans. Construit en hauteur, au-dessus des rues et des parcs de la ville, l’ensemble des ateliers d’artistes se répondent dans leurs conceptions, tandis qu’ils sont tous reliés entre eux par des petits ponts piétons, ouverts sur l’extérieur du quartier, comme une invitation à la promenade. Le cabinet à l’origine du projet prouve ainsi que l’on peut obtenir des résultats réjouissants avec peu de moyens.

L’Atomium

atomium© Atomium.be

 

Impossible d’évoquer l’architecture de la capitale européenne sans évoquer le célèbre Atomium, un des monuments les plus visités de la ville ! Construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1958 par les architectes André et Jean Polak, le bâtiment représente la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie… 165 milliards de fois. Comportant neuf sphères et culminant à 102 mètres de haut, l’Atomium fut un véritable défi architectural. Si l’ensemble des globes, six sont accessibles au public, chacune contenant deux étages et un plancher réservé au personnel du monument. Le tube central contient un ascenseur qui en 1958, était le plus rapide au monde, avalant 5 mètres par seconde, permettant ainsi au public d’atteindre le sommet de la structure en 23 secondes. Pesant en tout 2400 tonnes, l’Atomium est aujourd’hui aussi célèbre que le Manneken Pis ou la Grand Place.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’Atomium, sachez que de nombreux événements et expositions sont organisées en son sein ! Et pour les amoureux d’art et de design, sachez que le monument s’est doté début décembre d’un tout nouveau musée dédié à la création contemporaine !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE