Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le Grand Palais fermera pour rénovations à l’horizon 2019

Agathe Lautréamont 24 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le président de la RMN sur le départ Jean-Paul Cluzel a récemment annoncé qu’une fermeture du Grand Palais, bâtiment emblématique de Paris datant de 1900, était envisagée en vue de la réalisation de quelques rénovations…

grand palais nef 1

La Nef © RMN Grand Palais

C’est dans un récent entretien publié par le journal Le Monde que la nouvelle est tombée. Président du Grand Palais, Cluzel a annoncé que le monument cesserait bientôt ses activités pour permettre des travaux de restauration d’ampleur.

Ces derniers, déjà évalués autour de 400 millions d’euros, seront en partie financés par le ministère de la Culture à hauteur de 116 millions, tandis que 150 autres viendront de l’autofinancement, via un emprunt auprès de la Banque Européenne d’Investissement et de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Rien de plus logique en effet, que de voir un monument historique accueillant chaque année autour de 2 millions de visiteurs souffrir du temps et de cette très importante fréquentation. Le site du 8e arrondissement parisien, qui accueille tous les ans des événements d’ampleur comme la FIAC, Paris Photo ou encore une fête foraine à l’occasion des fêtes de Noël, devrait donc clore ses portes pour une durée d’environ deux ans. La date de fermeture n’a cependant pas encore été définitivement définie, même si le second semestre 2019 est envisagé.

grand palais 2

Le Grand Palais © RMN Grand Palais

Celui dont le mandat à la tête de la Réunion des Musées Nationaux se termine le 30 janvier prochain, explique qu’il est nécessaire d’éliminer toute co-activité du Grand Palais afin de minimiser le risque d’augmentation des frais de rénovation, et surtout de respecter le délai de chantier. Mais en quoi consisteront ces travaux, au juste ? Jean-Paul Cluzel espère avec ces changements améliorer la circulation du public au cœur du bâtiment, ce qui devrait permettre à un nombre plus important de visiteurs de pénétrer dans le monument, et ainsi générer une nette augmentation du chiffre d’affaire.

Certains espaces du rez-de-chaussée qui aujourd’hui, ne communiquent pas avec la nef, seront repensés de sorte à ce qu’un accès direct à la salle centrale puisse être créé, là aussi pour fluidifier la circulation des badauds, mais surtout pour gagner quelques mètres carrés d’exposition, le tout dans des conditions plus sûres.

Il est vrai que lors d’événements attirant un grand nombre de curieux comme la FIAC, la circulation entre les espaces d’exposition peut parfois s’apparenter à un véritable parcours du combattant, tandis qu’embouteillages et piétinement de la part du public sont fréquents. Les frais seront équitablement répartis, entre les mises aux normes de sécurité, l’aménagement et l’entretien du monument historique en lui-même qui rappelons-le, avait été initialement pensé comme une structure temporaire, à l’image de la tour Eiffel !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE