Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Au Louvre Lens, une oeuvre de Le Brun sera restaurée en public

Agathe Lautréamont 21 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À compter du mois de janvier 2016, un spectacle surprenant va investir le Louvre-Lens : une œuvre de grande envergure du peintre Charles Le Brun sera restaurée à la vue de tous les visiteurs, derrière une grande baie vitrée.

L'Alliance de l'Allemagne et de l'Espagne avec la Hollande, 1672, avant restauration © Musée du Louvre-Lens © DR

L’Alliance de l’Allemagne et de l’Espagne avec la Hollande, 1672, avant restauration © Musée du Louvre-Lens

L’œuvre en question qui s’apprête à passer sous les studieux pinceaux des restaurateurs est en fait le carton préparatoire à une fresque décorant la Galerie des Glaces du Château de Versailles : L’Alliance de l’Allemagne et de l’Espagne avec la Hollande. Le carton, conservé au sein du département des Arts graphiques du musée du Louvre et daté des années 1679-1684 était en mauvais état, et nécessitait un urgent coup de propre.

Figurant trois femmes assises aux mains jointes, l’œuvre n’avait initialement pas pour but d’être exposée ou présentée au public, mais servait simplement de modèle à échelle d’exécution, afin d’être par la suite reproduit dans une autre technique ou sur un autre support ; dans le cas présent, à orner une partie du plafond de la Galerie des Glaces du palais de Louis XIV. Ce vaste décor, représentant un épisode historique et militaire, orne l’extrémité de la voûte de la célèbre galerie.

le brun

L’Alliance de l’Allemagne et de l’Espagne avec la Hollande, Galerie des Glaces © Château de Versailles

Quant au carton en lui-même, il fut exécuté à la pierre noire, probablement avec le concours d’un membre de l’atelier de Charles Le Brun, qui apporta son aide pour la réalisation du groupe central de la composition. À l’image des cartons de tapisseries, les cartons préparatoires d’artistes étaient rarement conservés par ces derniers, puisqu’ils n’étaient qu’une sorte de « brouillon » préfigurant une œuvre finale.

Des outils, en somme, dont les peintres se débarrassaient le plus généralement une fois la peinture achevée. Pourtant, Le Brun transmit à la postérité près de 350 cartons, qu’il est urgent de préserver du fait de leur rareté et leur valeur historique. Malheureusement, ces supports grossiers sont particulièrement sensibles au passage du temps, et souffrent des déchirures, plis et jaunissement progressif.

L'atelier du peintre en pleine restauration © Musée d'Orsay

L’atelier du peintre en pleine restauration, 2015 © Musée d’Orsay

L’Alliance de l’Allemagne et de l’Espagne avec la Hollande sera donc restaurée au Louvre-Lens, en vue d’une exposition destinée au peintre favori du Roi Soleil, qui ouvrira en mai 2016. Quant à la restauration en elle-même, elle aura lieu aux yeux de tous, derrière une baie vitrée grâce à laquelle les curieux pourront admirer le travail, la patience et la minutie des artisans attelés à cette tâche si délicate.

Une initiative qui bien sûr, n’est pas sans rappeler celle lancée par le Musée d’Orsay fin 2014, lorsque l’institution décida de restaurer en public, là aussi derrière une grande vitrine, L’atelier du peintre de Gustave Courbet. Le public a ainsi pu, étape par étape, suivre le travail des artistes sur le tableau du maître, et ainsi se sensibiliser aux questions des restaurations et de la préservation du patrimoine artistique.  Du côté du Louvre-Lens, on compte adjoindre à ce travail en public des visites guidées de cet atelier temporaire, en présence des restaurateurs, tandis qu’échanges et rencontres autour de ce travail mal connu seront organisés.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE