Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Belgique, Italie, France… En Europe aussi, le patrimoine est menacé

Agathe Lautréamont 18 décembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Il n’y a pas qu’au Moyen-Orient où les sites archéologiques et patrimoniaux sont menacés, et le mouvement citoyen Europa Nostra a tenu à faire une sérieuse piqûre de rappel aux consciences, en publiant une liste édifiante du patrimoine européen susceptible de dégradation ou de disparition.

Y-Block d'Oslo © Felix Quaedvlieg - Flickr

Y-Block et sa fresque de Picasso © Felix Quaedvlieg – Flickr

Par manque d’entretien, du fait de la montée des eaux, ou seulement du fait des affres du temps… Selon l’organisation Europa Nostra, qui s’est chargée de veiller sur le patrimoine du continent européen, quatorze sites seraient ainsi menacés de disparaître dans les prochaines décennies si rien n’est fait pour les préserver.

Parmi eux, une fresque murale signée Pablo Picasso, qui décore depuis 1969 le siège du gouvernement de Norvège, à Oslo. Le bâtiment serait susceptible d’être démoli pour créer de nouveau locaux, plus modernes. Baptisé Y-Block et dessiné par l’architecte norvégien Erling Viskjø, l’immeuble fut la cible d’un attentat terroriste en juillet 2011, lui causant d’importants dégâts. C’est ce qui amena la Norvège a songer à sa démolition, pour raisons de sécurité : l’ensemble surplombe en effet un axe routier très fréquenté, et un effondrement de l’immeuble serait une catastrophe.

Venise © Jean-Pierre Dalbéra - Flickr

Venise © Jean-Pierre Dalbéra – Flickr

Du côté de la partie orientale de l’Europe, on s’inquiète du sort de la petite cité d’Hasankeyf, bordant le cours du fleuve Tigre. L’histoire de la cité remonte en effet au néolithique, tandis que son peuplement, son développement et sa richesse ont prospéré jusqu’au XVIe siècle. Riche d’un patrimoine éclectique et inestimable (palais, mosquée du XIVe siècle, pont du XIIe siècle, 80% de ce joyau archéologique pourrait disparaître suite à la construction du barrage hydroélectrique d’Ilisu, tandis qu’une population de 60 000 habitants devrait être déplacée.

La sonnette d’alarme est également tirée en ce qui concerne la ville entière de Venise ! Construite sur une lagune, dont le peuplement aurait débuté au cours de la période Romaine, la ville est constamment menacée par la montée des eaux, mais aussi par le dragage intempestif de ses rives afin de laisser la voie libre aux porte-conteneurs et autres paquebots emplis de touristes. Tout cela affaisse le lit de sable sur lequel repose la cité des Doges, inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 1987.

Hasankeyf en Turquie © Omer Unlu - Flickr

Hasankeyf en Turquie © Omer Unlu – Flickr

On notera également la présence sur cette terrible liste du pont Colbert, à Dieppe. Chef d’œuvre datant de 1889, il est le dernier plus grand pont tournant d’Europe, dont le système permettant son pivotement est similaire à celui du Tower Bridge de Londres. Condamné à être démoli pour se voir remplacé par un pont plus moderne, une association de sauvegarde s’est vite constituée, tandis qu’un site internet a été lancé pour alerter les consciences sur le triste sort attendant cet ouvrage contemporain de la Tour Eiffel : http://www.pontcolbert.fr/

Le site archéologique d’Ererouk en Arménie, la forteresse de Patarei en Estonie, le quartier historique de Kampos à Chios, en Grèce, et même le Palais de Justice de Bruxelles sont sur cette liste qui cherche à alarmer les populations sur les menaces qui pèsent sur le patrimoine qu’on a trop souvent tendance à oublier. La sélection complète est à retrouver sur le site de Europa Nostra.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE