Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Un jeu de société vieux de 2300 ans découvert en Chine

Agathe Lautréamont 20 novembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une équipe d’archéologues travaillant à des excavations en Chine vient de faire une surprenante découverte : des pièces issues d’un mystérieux jeu de plateau, dont les dernières évocations historiques remontent à 1500 ans.

dice Lice Science Le dé à quatorze faces © Live Science

 

Des pièces en ivoire

D’abord, il y cet étrange dé comportant quatorze faces, fabriqué dans une dent d’un animal encore à définir. Puis, les chercheurs ont mis au jour un ensemble de vingt-et-une pièces rectangulaires avec des nombres peints sur une de leurs deux faces. Enfin, une tuile brisée très certainement issue du même jeu vient compléter l’ensemble des artefacts excavés du lieu de recherches. L’incroyable découverte a été faire dans la ville de Qingzhou, sur un site archéologique vieux de 2300 ans.

Après nettoyage et une restauration sommaire, les pièces en forme de rectangles comportent également de fines ornementations : une paire d’yeux entourés d’un motif en forme de nuage zébré d’un éclair. Quant au petit dé, il comprend les nombres 1 à 6, chacun apparaissant deux fois sur douze faces, tracés dans des caractères chinois très anciens connus sous le nom d’« écriture des sceaux ». Les deux dernières faces sont vierges de toute inscription ou ornementation.

tomb live scienceLa sépulture découverte en 2004 © Live Science

 

Un jeu aux règles inconnues

Pour les archéologues enthousiasmés par cette découverte, ces pièces seraient toutes issues d’un très vieux jeu de société asiatique appelé « Bo » (parfois dénommé « Liu Bo »), dont on ignore malheureusement encore tout des règles. Mais la découverte demeure précieuse, les experts espérant en apprendre davantage sur ce jeu de plateau grâce à ces éléments récemment mis au jour. La dernière évocation de ce jeu remonte à 1500 ans, mais à chaque fois que trace fut trouvée du Bo dans la littérature ou l’art, rien n’était précisé sur la façon dont on y jouait.

Seule source quelque peu complete, un poème chinois vieux de 2200 ans et rédigé par l’écrivain Song Yu. L’auteur y décrit sommairement le jeu de société : « Puis, avec un dé de bambou et des pièces d’ivoire, le jeu de Liu Bo commença ; chacun choisit son camp, ils avancent ensemble, ardemment ils se menacent mutuellement ».  Est-on là face à un ancêtre des dames ou des échecs ? Malheureusement, les chercheurs doutent de trouver davantage d’éléments dans la tombe récemment fouillée.

Des traces semblent en effet indiquer que le lieu de sépulture fut pillé, comme semble l’indiquer la présence d’un squelette retrouvé dans un des puits donnant accès à la tombe. De même, la chambre contenant le cercueil a été creusée, pillée puis dévastée par des voleurs sans scrupules. Toutes les chambres de l’impressionnante tombe découverte en 2004 n’ont cependant pas encore été fouillées, et il est possible que la sépulture millénaire livre encore quelques secrets…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE