Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Record : un nu de Modigliani vendu 170 millions de dollars chez Christie’s

Jéremy Billault 10 novembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A New York, un tableau de Modigliani estimé à 70 millions de dollars a fait sensation en salle des ventes. Vendue pour 170 millions de dollars (soit environ 159 millions d’euros), l’œuvre intitulée Nu couché a rejoint la collection d’un acheteur chinois et devient la deuxième plus grosse vente dans une maison d’enchères.

10AUCTION1-master675Amedeo Modigliani, Nu Couché, 1917-18 © Christie’s.

En dix minutes et un coup de téléphone, le deal était réglé. Nu couché, une toile d’Amedeo Modigliani estimée a environ 70 millions de dollars, a trouvé preneur. Après une lutte endiablée entre sept acheteurs potentiels, c’est un collectionneur chinois qui, par téléphone, a raflé la mise en posant 170 millions de dollars sur la table (le précédent record pour une œuvre de l’artiste étant de 70,7 millions de dollars). Un chiffre affolant quand on le compare au 1,5 million d’euros de budget d’acquisitions annuel du Centre Pompidou, par exemple. Considérée comme l’un des chefs-d’œuvre de Modigliani, la toile n’avait jamais été proposée aux enchères auparavant.

Autre vente marquante de la soirée, qui proposait 34 œuvres des XIXe et XXe siècles sous le thème « La muse et l’artiste» , la Nurse de Roy Lichtenstein s’est envolée pour 95,37 millions de dollars, soit 15 millions au dessus de son estimation. Quelques œuvres n’ont malgré tout pas été vendues (faute d’enchères suffisantes par rapport au prix de réserve), parmi lesquelles deux Fernand Léger, un Rodin, ainsi que deux autres stars des salles de ventes : un Picasso et un Giacometti.

Record ?

En cette période de ventes d’automne, le terme de « record » a tendance à pleuvoir un peu partout. D’un côté, Sotheby’s promet d’exploser le record total du prix de vente d’une collection privée (la collection Taubmann qui, après un départ moyen, devrait aisément dépasser la collection Bergé-Saint-Laurent).

De l’autre, Christie’s, avec la vente du Modigliani. La toile devient la deuxième oeuvre la plus chère vendue dans une salle des ventes (derrière Les Femmes d’Alger de Picassso, vendu pour 179 millions de dollars chez Christie’s en mai dernier) et la quatrième en général. Les deux plus grosses ventes historiques sont, elles, privées (Quand te marieras-tu ? de Gauguin et Les joueurs de cartes de Cézanne, respectivement vendues 300 millions et 274 millions de dollars au Qatar et à sa famille princière).

Si les ventes d’automne respectent leurs promesses, les maisons Christie’s et Sotheby’s pourraient chacune atteindre le seuil symbolique du milliard de dollar que seule Christie’s a déjà dépassé, une fois, en mai dernier.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE