Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le colosse de Rhodes pourrait être reconstruit par un groupe de jeunes architectes

Agathe Lautréamont 9 novembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Voilà un projet pour le moins colossal ! Un groupe de jeunes architectes italiens, grecs et espagnols s’est lancé dans la folle idée de reconstruire la sixième des sept Merveilles du monde : le colosse de Rhodes.

colosse 1Le nouveau colosse © Colossus of Rhodes Project.

 

Statue monumentale du dieu du soleil Hélios, divinité tutélaire de la cité de Rhodes, le colosse devait mesurer plus de trente mètres, et gardait fièrement l’entrée du port de la prospère ville marchande grecque. Érigée vers 292 avant Jésus-Christ, il ne reste aujourd’hui plus rien de cette œuvre grandiose, qui fut jetée à bas par un tremblement de terre vers -226. Or, un collectif réfléchit depuis l’été 2015 à reconstruire ce chef-d’œuvre de l’art hellénistique fait de bronze et de fer.

Au-delà de l’évident défi technique qu’imposerait l’érection d’une telle sculpture, les architectes pensent que la statue représenterait un formidable coup de pouce à l’économie grecque en berne depuis 2008, créant des emplois et renforçant le tourisme dont les finances du pays dépendent fortement. Si l’on en croit le communiqué publié sur le site officiel du projet de reconstruction, la statue ne retrouverait pas son emplacement initial pour des raisons techniques, mais conserverait cependant son rôle de phare pour les navires approchant de l’île de Rhodes.

colosse 3Le colosse à l’entrée du port © Colossus of Rhodes Project.

 

De même, le nouveau colosse ne serait pas une reproduction fidèle de la sculpture initiale (dont la description nous a été transmise par des historiens grecs comme Strabon), mais reprendrait des standards esthétiques propres au XXIe siècle. La sculpture serait bien plus haute (121 mètres contre une trentaine pour la version antique), et ses jambes seraient ouvertes et non closes. Dans le corps du colosse, un musée dédié aux antiquités grecques serait installé, présentant des œuvres encore jamais montrées au public, ainsi qu’une bibliothèque et une salle d’exposition temporaire.

Et afin de coller au plus près à la divinité représentée, Hélios, l’œuvre serait recouverte de panneaux solaires dorés, et surélevée d’un phare dont les feux seraient visibles à plus de 50 kilomètres à la ronde. Mais pour ce faire, il faudra des fonds importants : le projet pourrait en effet coûter près de 280 millions d’euros ! Une somme que le collectif espère réunir grâce au mécénat d’institutions culturelles du monde entier, mais aussi grâce à la générosité du public, qui pourra participer au financement du chantier grâce à une plateforme de crowdfunding.

Enfin, le groupe d’architectes réfléchit également à une solution pour rendre la structure parfaitement stable et susceptible de résister aux tremblements de terre, de manière à éviter au nouveau colosse le sort connu par son prédécesseur…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE