Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

A Cagnes-sur-Mer, shopping et art contemporain feront-ils bon ménage ?

Jéremy Billault 30 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Cagnes-sur-Mer, la fin du mois du mois d’octobre est marquée par l’ouverture d’un centre commercial d’un nouveau genre à ciel ouvert dans lequel seront exposés de façon permanente les œuvres d’une dizaine d’artistes majeurs. César, Céleste Boursier-Mougenot, Daniel Buren, tous se présenteront devant des visiteurs qui, en plus de faire du shopping, se rendront à une exposition.

Céleste-Boursier-Mougenot

Celeste Boursier-Mougenot, Opencage, 2011 © Queensland Gallery of Modern Art

Peupler le quotidien d’œuvres d’art. Pourquoi pas. Avec l’ouverture du nouveau centre commercial de Cagnes-sur-Mer, une exposition permanente prend forme. Intitulée Format Paysage, l’exposition, créée avec la nouvelle zone commerciale, se définit comme fondue dans le décor, comme partie intégrante de ce nouvel établissement qui, s’il n’a pas vocation a être une institution culturelle, donne une place à l’art dans le quotidien de tous.

Têtes d’affiches

PSA-24-03-02

César, Hommage à Eiffel, 1991 © artonfile

Pour cette série d’œuvres dans l’espace public, Jérôme Sans, directeur artistique de l’expo, n’a pas fait les choses à moitié. Les onze artistes sélectionnés pour être disséminés un peu partout dans le centre commercial sont tous des artistes majeurs de l’art contemporain (et parfois moderne) international. Ben, Céleste Boursier Mougenot, Daniel Buren, César, Antony Gormley, Tim Noble & Sue Webster, Jean-Michel Othoniel, Pablo Reinoso, Pascale Marthine Tayou et Wang Du seront présents de façon permanentes à travers dix œuvres variées (éventail éclectique  plutôt que parti pris esthétique) qui seront ponctuellement rejointes par des installations temporaires.

3694

 Tim Noble & Sue Webster, Double negative fountain, 2014 © Carpenters Gallery

Si, cette année encore, la FIAC  a accordé une certaine importance à ses installations Hors les murs, accessibles à tous, notamment à ceux qui ne les cherchaient pas, ce projet instaure, lui aussi, une relation différente avec les visiteurs. L’exposition permanente attirera la curiosité mais ne s’en ira pas et restera ouverte à de nouvelles interprétations à  chaque période de soldes. Pourquoi pas.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE