Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Une double planche de Tintin adjugée 1,6 millions d’euros chez Sotheby’s

Agathe Lautréamont 26 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Il faut croire que les collectionneurs fortunés ne se lassent jamais du plus célèbre des petits reporters. En témoigne cette vente record de deux planches issues de l’album Le Sceptre d’Ottokar, paru en 1947.

planche

La double planche issue du Sceptre d’Ottokar

Après une planche du Lotus Bleu vendue pour 1,1 million d’euros à Hong-Kong début octobre, c’est au tour du Sceptre d’Ottokar de crever le plafond. Sotheby’s s’enorgueillit de cette vente annoncée comme un record, puisque la double-planche réalisée de la main d’Hergé aura finalement été vendue à Paris pour le double de son estimation : 1,6 millions d’euros. Ce dessin original en noir et blanc, qui montre l’avion de Tintin en pleine chute, était initialement estimé entre 600 000 et 800 000 euros.

Mais quatre enchérisseurs se sont montrés particulièrement intéressés, et se sont livrés une véritable bataille à grands coups de gros sous pour mettre la main sur cette rareté. Premier ravi : Jean-Arnold Schoofs, un amateur et collectionneur de bande dessinée franco-belge, qui mettait en vente 132 lots ; en tout et pour tout, cette vente aux enchères aura rapporté 2,7 millions d’euros.

800x600

La couverture de l’album La Marque Jaune © blakeetmortimer.com

Si la version en couleur du Sceptre d’Ottokar d’Hergé est parue en 1947, la toute première version a été publiée entre 1938 et 1939, en noir et blanc et sous forme de feuilleton, dans les pages de la revue belge Le Petit Vingtième. Mais cette vente exceptionnelle orchestrée  par Sotheby’s ne mettait pas uniquement en avant Hergé, puisqu’elle comptait également des œuvres d’Edgar P. Jacobs, le papa du duo Blake & Mortimer.

Une planche de l’album « one-shot » Le Rayon U s’est ainsi envolée à 65 500 euros, tandis qu’une autre issue de l’aventure La Marque Jaune, mettant en scène l’anglais Blake et l’écossais Mortimer, a été adjugée à 147 000 euros. Comme l’expliquait Jean-Arnold Schoofs au micro de l’AFP : Le « catalogue admirable donne une place de choix à tous les auteurs, les plus célèbres de ce domaine mais aussi ceux que l’histoire a un peu oubliés ».

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE