Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Paris Musique Club : immersion et musique augmentée à la Gaîté Lyrique

Jéremy Billault 23 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Du 24 octobre au 31 janvier, la Gaîté Lyrique accueille le Paris Musique Club, un savant mélange de bar, d’exposition et de salle de concert dans laquelle s’enchaîneront les labels invités (12 au total) et les événements pendant 14 semaines. Avant le début des festivités, focus sur l’exposition interactive et les installations prodigieuses imaginées par le collectif Scale.

© Teddy Morellec / La Clef

Playground – Paris Music Club 2015 © Teddy Morellec

Une expo ? Un bar ? Une salle de concert ? Un peu tout à la fois. Voilà le paris ambitieux du Paris Musique Club qui s’installe du 24 octobre au 31 janvier dans les sous-sols de la Gaîté Lyrique. Pendant 14 semaines, du jeudi au dimanche, 12 labels auront carte blanche et se succéderont entourés par des installations permanentes (permanentes jusqu’au 31 janvier, vous l’aurez compris). Concerts, dj sets ou apéros dans le bar éphémère, l’endroit littéralement underground à l’esprit post-club de jazz deviendra vite THE place to be en cette fin d’année 2015.

© Teddy Morellec / La Clef

1020s – Paris Music Club 2015 © Teddy Morellec

De loin, elle impressionne : une structure géométrique qui s’illumine par endroit, les couleurs semblent se répondre, intéressant. Puis, on s’approche et on comprend, on enfile le casque, on s’assoit, on regarde et on écoute, les notes du Boléro de Ravel. 1020 seconds, puisque c’est son nom, devient alors une sorte d’orchestre lumineux, chaque son est une lumière, une couleur. Difficile de parler, en général, de réalité augmentée, de musique augmentée tant l’adjectif a été utilisé et recyclé par des promesses finalement décevantes mais c’est précisément ce dont il s’agit ici. Harmonie lumineuse, projet ambitieux, pari réussi.

© Teddy Morellec / La Clef

Résistance – Paris Music Club 2015 © Teddy Morellec

Pour sa première expérience au sein d’une exposition, Scale a créé six installations originales, fruits d’une réflexion autour de la musique et de sa perception par l’image, le visuel, l’esthétique. Prouesse technologique (le résultat est vraiment convaincant) mais pas seulement. Au fil d’une idée qui pouvait sembler vague s’est développée une exposition très esthétique parfois ludique, parfois émouvante.

Ludique quand les notes d’un piano sont traduites par l’activation de  néons frénétiques, émouvante quand, dans la petite salle, le mapping prend possession des murs du plafond et du sol pour traverser un clip ou un incroyable jeu de lumière. Ludique, donc (beaucoup d’événements pour les enfants, qui s’approprieront sans doute les percussions activables en masse via une sorte de tapis), mais aussi détendue et électrique et toujours spectaculaire, l’ambiance du club est à la fois multiple et cohérente, la musique devient matière et même matière première d’un endroit hors du commun.

 

Les différentes installations du collectif Scale pour la petite salle  – Paris Music Club 2015 © Teddy Morellec

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE