Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

8e avenue : le street art investit les Champs-Élysées

Agathe Lautréamont 21 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Première édition de cette exposition éphémère dédiée aux artistes de rue, 8e avenue offre une visibilité non négligeable à la scène accomplie ou émergente du street art. Visite.

 

Que les galeries sélectionnées pour exposer sous les pavillons de la 8e avenue soient des habituées du milieu de l’art ou des nouvelles venues sur le marché contemporain, cet événement organisé en parallèle de la célèbre FIAC leur donne à toutes l’opportunité de défendre, sur la plus belle avenue du monde et durant quelques jours, les artistes en qui elles ont placé leur confiance.

Plus que tout autre, l’art urbain demeure une pratique créative éprise de liberté, qui cherche à bousculer les codes établis et à interroger nos habitudes les plus ancrées en nous. L’art doit-il nécessairement être exposé dans les écrins préservés et aseptisés des galeries et musées pour pouvoir se revendiquer comme tel ? Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’événement 8e avenue donne un nouveau souffle à ces conceptions parfois étriquées.

Lieu d’échanges économiques bien sûr, mais aussi point de jonction entre diverses modes, tendances et pratiques, l’art de la rue doit être présenté désormais comme des créations ayant droit à des accrochages polis et des éclairages doux ; alors qu’ils se définissaient par le passé via leurs supports bruts et par le frémissement perpétuel des rues, avenues et quartiers de nos paysages citadins. Une évolution donc majeure, mais qui s’explique par une brusque hausse de l’intérêt du public pour cette surprenante forme de création et d’expression, qui cherchait à déranger mais qui au bout du compte, a fini par rentrer dans les rangs et céder au chant des sirènes du commerce.

Mais le changement se trouve aussi proposé aux amateurs d’art contemporain qui ne se seraient encore jamais penchés sur celui pratiqué dans la rue. Toujours friands de nouveautés et de cotes en hausse, nul doute que les acheteurs répondront présent à cette manifestation sans précédent en France.

Photos : © Agathe Lautréamont.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE