Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Jack Lang et l’IMA annoncent la création d’un musée d’art contemporain de Palestine

Agathe Lautréamont 20 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’annonce a été faite vendredi dernier, par la voix du président de l’Institut du monde arabe, Jack Lang. Un partenariat exceptionnel vient d’être lancé entre l’IMA et Elias Sanbar, l’ambassadeur de la Palestine auprès de l’UNESCO, en vue de l’ouverture d’un nouveau musée.

View of Institut du Monde Arabe (IMA) in Paris

Institut du monde arabe, Paris © Jean Nouvel.

Et ce musée, ce sera le Musée national d’art moderne et contemporain de Palestine. Menée par deux artistes contemporains que sont le sculpteur Gérard Voisin et le plasticien Ernest Pignon-Ernest, la délégation de la Palestine est parvenue à collecter, en vue de l’ouverture de cette institution, une centaine de créations. Données par des artistes contemporains pour la majorité français, ces œuvres d’art contemporain trouveront leur nouvelle place dans la future institution dont le projet vient d’être annoncé par Jack Lang, ministre de la Culture de l’ère Mitterrand.

Mais la constitution du musée à venir ne s’arrête pas là, et de nombreuses autres donations seraient en cours. Parmi la vaste liste des créateurs ayant accepté de faire don de leurs productions au gouvernement palestinien, notons entre autres Henri Cueco, Gérard Fromanger, Titouan Lamazou ou encore Hervé Télémaque. Ainsi, qu’ils soient photographes, sculpteurs, peintres ou plasticiens, tous ont accepté de faire cadeau de certaines de leurs œuvres, offrant ainsi au musée qui devrait bientôt sortir de terre une collection éclectique et diversifiée.

Mais en attendant l’édification du futur Musée d’art moderne et contemporain en Palestine, encore faut-il pouvoir héberger les œuvres, le temps qu’elles puissent s’envoler pour leur nouvelle destination. C’est ici qu’intervient l’Institut du monde arabe, qui s’est proposé d’assurer provisoirement la garde de cette collection, qui pourra éventuellement faire l’objet d’une exposition temporaire. De plus, l’IMA apportera un soutien non-négligeable en matière d’ingénierie culturelle pour mener à bien ce projet de musée palestinien. Un partenariat, précise le communiqué, qui « se veut également un geste de soutien à la création d’un Etat palestinien ».

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE