Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Scotland Yard expose ses collections criminelles à Londres

Agathe Lautréamont 15 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis la fin du XIXe siècle,  Scotland Yard collecte nombre d’artefacts en lien avec la criminalité et les meurtres qui ont fasciné le grand public britannique. Pour la première fois, une exposition au Museum of London met en lumière cette macabre collection.

 

La tentative d’assassinat de la Reine Victoria, Jack l’Éventreur ou encore les attentats de l’IRA… Ces sordides affaires criminelles font l’objet d’une exposition au sein du Museum of London depuis vendredi dernier. Cette ancienne collection était auparavant si secrète que les tabloïds anglais l’avaient surnommée « Black Museum » (musée noir). Mais cette fois-ci, c’est sous les lumières d’une exposition temporaire que le public pourra se faire frissonner en découvrant l’envers du décor du travail de la police de notre temps, ou celui des détectives du début du XXe siècle.

Reconstitution de bombes artisanales, portraits robots, vieux pistolets aujourd’hui rendus inoffensifs par la rouille… La grande variété des objets exposés rappelle à quel point Londres peut se targuer d’une très longue histoire en tant que centre politique majeur et milieu économique attirant toutes les convoitises… et donc la criminalité. La collection couvre en effet une période allant de 1874 à 2001, et chaque pièce a sa propre histoire à raconter. Une plongée parfois sordide, parfois fascinante, dans la violence de nos sociétés, mais aussi dans le travail de fourmi réalisé par les forces de l’ordre pour protéger les populations. À voir jusqu’au 10 avril 2016.

crime

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE