Disallowed Key Characters.
Magazine » Actualités
Actualités - Comptes-rendus - Voir + clair - Entrer dans l'œuvre - Entretiens - Voir + loin



LA NEWSLETTER

En images : découvrez le nouveau musée de l’Homme

Magali Lesauvage 15 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

 

Enfin ! Le musée de l’Homme rouvre ses portes ce week-end, après six ans de travaux. Trois jours d’ouverture gratuite, samedi 17, dimanche 18 et lundi 19 octobre, pour redécouvrir ce musée unique au monde, seule institution patrimoniale dédiée uniquement à l’Homme, cet animal à la fois unique et très divers.

Créé en 1878, au moment où le racisme était encore un fondement scientifique, en tant que « musée ethnographique du Trocadéro », le musée a une histoire longue et complexe. Refondé en 1937, le musée de l’Homme peut s’enorgueillir d’un passé glorieux. Camp de base d’un important réseau de résistance pendant la guerre (avec notamment la figure de l’ethnologue Germaine Tillion récemment panthéonisée), ce musée citoyen prône l’universalisme et l’humanisme, mettant en avant l’idée d’une race humaine indivisible, ayant pour point commun la conscience. Comme le rappelait François Hollande lors de l’inauguration officielle ce jeudi 15 octobre : « Le musée de l’Homme est un hymne à l’unité de l’humanité ». Sa réouverture vient donc à point nommé, dans une période qui voit resurgir les nauséabonds discours d’autrefois.

Tentant de répondre aux questions essentielles que sont Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?, le parcours met l’accent sur la relation entre les dimensions biologiques et culturelles de l’homme. Ayant très peu bougé depuis 1937, le musée de l’Homme avait grand besoin d’un bon nettoyage. C’est dans une nouvelle architecture intérieure lumineuse que se déploient la galerie de l’Homme, dessinée par la muséographe Agnès Parent, le « balcon des Sciences » où a été logé le centre de recherches et les espaces d’exposition temporaire.

Le parcours permanent a été réfléchi par cinquante chercheurs, sous la houlette d’Evelyne Heyer. Des origines (avec une grande place accordée au néolithique, moment où l’homme commence à domestiquer la nature et modifier son environnement) à la projection vers un avenir incertain de l’espèce humaine (l’homme saura-t-il s’adapter à lui-même dans le futur ?), maquettes, animations multimédias, objets matériels et reconstitutions écrivent un discours résolument citoyen.

Découvrez-le en avant-première dans notre reportage photo.

Photos © Magali Lesauvage/Exponaute.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE