Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une artiste fait d’une expédition en mer son projet artistique

Agathe Lautréamont 14 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Artiste de la performance, au sens propre comme au figuré, Élodie Brémaud s’est lancée dans un projet qui durera près de dix mois. À bord d’un voilier, l’artiste vogue sur les traces d’un explorateur du XXe siècle, et conclura son expérience par une exposition en 2016 sur le thème du voyage.

elodie bremaudÉlodie Brémaud, projet Les Suivants.

 

Intitulé Les Suivants, ce nouveau projet de la jeune diplômée des Beaux-Arts d’Angers l’amène à explorer les thèmes de l’aventure et de l’expédition maritime. Après tout, la pratique artistique n’est-elle pas un voyage en elle-même, dont la destination est toujours nimbée de mystère ? Aussi l’artiste s’interroge-t-elle au travers de ce projet de traversée maritime jusqu’aux terres glacées de l’Antarctique : quelle est la motivation des grands navigateurs ? Pour elle, ce serait la soif du défi à relever, une force qui meut l’envie d’action, et celle de création qui en découle logiquement.

C’est pourquoi Élodie Brémaud s’est élancée avec un coéquipier sur les mers à bord de son voilier, le 24 septembre dernier. Ayant grandi avec l’influence des pratiques artistiques performatives qui ponctuèrent les années 1960, la jeune femme refuse toute borne à la création artistique, et explore de nouvelles dynamiques qui aboutissent toutes à la création. Cette  fois-ci, elle y mêle l’histoire maritime, puisque la navigatrice se lance sur les traces de l’explorateur Ernest Shackelton, qui vécut au début du XXe siècle.

Une carte interactive, illustrée de ses commentaires a été créée afin de suivre l’évolution de son périple qui la mènera au bout du monde. Puis, à son retour sur la terre ferme, la jeune femme proposera une exposition mêlant écriture, cartographie, exploration mais surtout expérience humaine profonde.

bas jan aderBas Jan Ader, In Search of the Miraculous, 1975.

 

Au regard du travail d’Élodie Brémaud, on pense nécessairement à l’artiste néerlandais Bas Jan Ader, figure majeure de l’art performatif des années 1960 et 1970.  Dans ce qui se révéla son ultime œuvre performatrice (In Search of the Miraculous), Ader  demanda à une chorale d’entonner des chants marins dans son studio de Los Angeles, tandis que il embarquait sur un petit bateau depuis le Cap Cod, pour un voyage en solitaire qui devait le mener en Cornouailles. Une autre chorale devait l’accueillir au son de leurs voix. Malheureusement, l’artiste disparut en mer dans le courant de l’été 1975, ne pouvant compléter l’œuvre de sa vie. Un tout autre destin que celui d’Elodie Brémaud.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE