Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Pour s’offrir l’Amour, le Louvre lance un appel aux dons

Jéremy Billault 8 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Pour financer l’acquisition d’une nouvelle sculpture estimée à 5,5 millions d’euros, le musée du Louvre fait appel au dons du public. Via la campagne Tous mécènes, le musée espère récolter 600 000 euros avant le mois de février.

14439573

Jaques Saly, L’Amour essayant une de ses flèches, 1753 © Mathieu Ferrier, Agence Photo F.

Mesdames, messieurs, amateurs et visiteurs du monde entier, le Louvre a besoin de vous. Et il a besoin d’amour. Pour financer l’acquisition d’une sculpture du XVIIIe siècle, le musée le plus fréquenté au monde en 2014 fait appel à la générosité du public, après l’avoir sollicité notamment pour la restauration de la Victoire de Samothrace, l’acquisition d’une Descente de croix médiévale ou des Trois Grâces de Cranach. La sculpture en question, intitulée L’Amour essayant une de ses flèches, est une œuvre de Jacques Saly, sculpteur du roi Louis XV, estimée à 5,5 millions d’euros et appartenant actuellement à une collection privée. Pour arriver à son objectif, le musée soumet une partie de son destin au public, qui devra accumuler 600 000 euros de dons avant le mois de février.

Classée trésor national en 2006, la sculpture est soumise à certaines règles, notamment quant à sa sortie du territoire français. Le propriétaire d’un Picasso trésor national espagnol en a fait les frais en septembre dernier après avoir voulu exporter son tableau en Suisse.

image

Jaques Saly, L’Amour essayant une de ses flèches, 1753 © Mathieu Ferrier, Agence Photo F.

L’amour de Pompadour

Le chef-d’œuvre de Jacques Saly (à ne pas confondre avec Jacques Attali, qui est présente actuellement au Louvre sa trop brève histoire de l’avenir) est réputé pour avoir appartenu à la marquise de Pompadour. La favorite l’aimait au point qu’au moment de la vente du château de Bellevue, elle la fit transporter dans son hôtel parisien, l’hôtel d’Evreux, actuel palais de l’Elysée. Acquise à la fin du siècle par un marchand de grains au nez fin, la sculpture appartient désormais à une famille alliée de ses descendants. En rejoignant la collection du Louvre, l’œuvre sera présentée aux côtés d’autres statues en marbre commandées par la marquise pour le château de Bellevue.

S’il dispose d’un budget d’acquisition insuffisant pour se procurer la statue, le Louvre a pu compter sur ses amis. La Société des Amis du Louvre, qui compte environ 60 000 membres a d’ores et déjà apporté 2,8 millions d’euros, soit un peu plus de la moitié de la somme requise. Outre les fonds qu’il compte trouver auprès de quelques entreprises et autres grands donateurs internationaux, le musée a besoin de 600 000 euros pour boucler le budget. Pour faire un don, rendez-vous sur le site Tous mécènes accessible pour la première fois aux smartphones et tablettes. Evidemment la collecte a une date butoir : le 14 fevrier 2016. Belle journée pour voir l’amour arriver au Louvre.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE