Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Après la polémique, Montpellier dédiera finalement son nouveau musée à l’art contemporain

Jéremy Billault 8 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Montpellier, le projet de musée d’art contemporain prévu dans l’enceinte de l’hôtel Montcalm se précise. Initialement prévu pour devenir le musée de l’Histoire de la France en Algérie, le bâtiment deviendra en 2019 et après de nombreuses péripéties, le musée d’art contemporain qui manque cruellement à la ville. 

grande_Musee_Algerie

L’hôtel Montcalm à Montpellier © DR.

Ex-musée de l’histoire de la France en Algérie, futur musée d’art contemporain, une seule chose est sûre quant à l’avenir du musée de l’hotel Montcalm à Montpellier : ce sera un musée. Pour ce qui est de savoir ce qu’on y trouvera, il faudra patienter. Dans une conférence de presse consacrée à la politique culturelle de la ville, Philippe Saurel, maire de Montpellier (DVG) a annoncé qu’en 2019 ouvrirait un musée d’art contemporain, sans plus de précisions. Retour en quelques dates.

2003 : Le musée de l’Histoire de France en Algérie est adopté par arrêté municipal. Voulu par Georges Frêche, le maire charismatique de Montpellier, le projet de musée reçoit un grand nombre de réactions hostiles. L’ouverture est prévue pour 2007 dans l’hôtel Montcalm, un bâtiment classé du XVIIIe siècle, rénové pour l’occasion.

2004 : Hélène Mandroux succède à Georges Frêche et se détache du projet considéré comme « un temple du colonialisme ». C’est la communauté d’agglomération présidée par Georges Frêche qui devra se charger du financement.

2010 : Le chantier commence et avec lui un projet scientifique précis placé sous la direction de Florence Hudowicz. Ouverture prévue en 2015.

2014 : Le musée en chantier (10 millions déjà investis dans la rénovation de Moncalm) devient un enjeu majeur des élections municipales. Philippe Saurel, alors candidat PS, propose de réorienter le projet vers celui d’un musée d’art contemporain.

2015 : L’hôtel Montcalm accueillera bel et bien un musée d’art contemporain. Sans collection propre, le musée entre en discussion avec le FRAC Languedoc-Roussillon et le Centre Pompidou avec lequel un partenariat avait déjà été envisagé. Le principal argument de l’actuelle mairie de Montpellier présente la ville comme ne jouant pas un rôle suffisamment important dans le milieu de l’art contemporain (alors que l’ouverture en 2013 de la Panacée promettait de dynamiser le secteur). Initialement prévu pour 2016 (et 800 000 visiteurs) le projet est reporté à 2019. Le chantier avance et le budget de 22,5 millions d’euros devrait rester inchangé.

Décidé sans trop de réflexion en amont,  le musée réunit six personnalités de renom pour se pencher sur sa programmation tandis qu’un directeur sera engagé dans les prochaines semaines.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE