Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 LES HOLLANDAIS À PARIS, 1789-1914

06/02/2018 > 13/05/2018

Petit Palais

- PARIS

expo_cercle_2 COROT

08/02/2018 > 08/07/2018

Musée Marmottan Monet - PARIS
expo_cercle_3 RAOUL HAUSMANN : UN REGARD EN MOUVEMENT

06/02/2018 > 20/05/2018

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 SUSAN MEISELAS : MÉDIATIONS

06/02/2018 > 20/05/2018

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

Le musée Hergé rend hommage à Hugo Pratt

Agathe Lautréamont 6 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Deux dessinateurs de bande dessinée pour un seul musée : l’institution culturelle belge dédie depuis le 2 octobre une exposition au père de Corto Maltese, tandis que vient de sortir un nouvel album des aventures du voyageur.

musée hergé louvain

Musée Hergé © Photo Nicolas Borel

Ouvert en 2009, le musée Hergé de Louvain-la-Neuve consacre sa collection permanente à la présentation et la promotion de l’œuvre de Georges Remi, plus connu sous le nom de Hergé, qui imagina le petit reporter le plus célèbre de la bande-dessinée : Tintin. Et pour la première fois depuis sa création, il dédie une exposition temporaire à un autre dessinateur, disparu en 1995 et qui laissa orphelins tous les fans de Corto Maltese : Hugo Pratt.

Intitulée : Hugo Pratt, rencontres et passages, la rétrospective qui sera ouverte jusqu’au 6 janvier 2016 rend hommage à un dessinateur qui marqua toute une génération d’amoureux de bande dessinée. Conteur exceptionnel à l’imagination débordante, Hugo Pratt nourrissait son univers de romantisme et de poésie, et contribua à actualiser le mythe de l’éternel voyageur et aventurier, lorgnant du côté des Méditations Poétiques de Lamartine et de la Complainte du Vieux Marin de Samuel Taylor Coleridge.

tintin-musee-herge-hugo-pratt-01

L’exposition entre en résonnance avec la sortie des dernières aventures du marin solitaire, Sous le soleil de minuit, imaginées par le duo dessinateur-scénariste Rubén Pellejero et Juan Díaz Canales. Les deux compères ont repris un lourd flambeau, mais s’en sortent avec les honneurs, ayant su respecter la « patte » Hugo Pratt et l’atmosphère mélancolique de son œuvre.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE