Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

« Daum, variations d’artistes » à l’Espace Dalí : la passion du cristal

Jéremy Billault 6 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 3 janvier 2016, l’Espace Dalí présente l’exposition Daum, variations d’artistes, une sélection d’œuvres issues de partenariats entre plusieurs artistes (Dalí surtout mais aussi Arman, Ben, Cesar, Mata…) avec la cristallerie Daum. Visite guidée.

Dans la fraîcheur souterraine de l’Espace Dalí, la production de la cristallerie Daum rayonne. Installées sur de grandes tables lumineuses aux quatre coins du lieu d’exposition, les sculptures de cristal fondent et se fondent dans le décor surréaliste de la plus grande collection en France d’œuvres de Salvador Dalí.

Matérialisation du vide, modélisation de l’idée, le travail du cristal permet à Dalí et à quelques autres artistes d’exprimer avec puissance une dualité fondatrice, celle du dur et du mou dans un partenariat qui s’étendra sur une vingtaine d’années et produira 21 œuvres présentées ici.

e-dali-8378

Montre Molle, Salvador Dalí. Photo © Daum

Parmi ces œuvres, la Montre Molle, présentée d’entrée d’expo, sera sans doute l’un des plus beaux exemples de ce que Dalí a su trouver chez Daum. Réinterprétation partielle de la Persistance de la Mémoire, une montre constituée de cristal bleu et or dégouline sur un cintre, énigmatique et onirique. Plus loin, deux fleurs, l’une fleur du mal, l’autre rose (L’important, c’est la rose).

La première, voluptueuse, semble tout droit sortie d’une flore infernale, à la fois familière et inconnue. La seconde, moins fleurie, est inspirée de la forme d’une bouteille d’huile en plastique, ramassée par l’artiste au cours d’une promenade. Dalí l’apporta à Jacques Daum, telle quelle, encore maculée de goudron en se justifiant : «Vous verrez, c’est d’une grande beauté. Il faut seulement ajouter un escargot». Ce seront finalement deux escargots, communicant via un filet de bave commun suspendu entre deux bouteilles. Pour la première fois, Dalí composait pour Daum, cherchant une nouvelle forme pour représenter le mou, le gluant, l’escargot.
rose

L’Important c’est la rose, Salvador Dalí. Photo © Daum

Pour accompagner Dalí dans sa frénésie cristalline, l’Espace qui porte son nom a décidé d’exposer les travaux réalisés par des artistes variés (d’Arman à Ben) en collaboration avec la cristallerie Daum. Parfois très proche de l’esprit de Salvador Dalí (on notera l’Esprit du Temps de Richard Texier, mi-éléphant mi-poisson chevauchant un fossile), parfois très attaché au style d’un artiste (le pouce de César ou le mot « amour » écrit par Ben), le cristal surprend et les sculptures s’enchaînent entrelacées par Dalí.

L’un des moments forts de l’exposition restera sans doute la trilogie d’Arman, trois Vénus découpées en cristal noir, cristal or et or massif, formidable prouesse technique. Riche et cohérente, la présentation d’œuvres de la cristallerie Daum à l’Espace Dalí questionne, amuse parfois et, surtout, surprend.

DAUM VARIATIONS D'ARTISTES

11/09/2015 > 14/02/2016

Espace Dalí

PARIS

Qui peut rassembler dans une même exposition Arman, Ben, César, Paella Chimicos, Louis Derbré, Etienne, Carlos Mata, Hilton McConnico, J...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE