Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

L’Institut du Monde Arabe lance le prix SAIMA pour la création contemporaine arabe

Agathe Lautréamont 5 octobre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Première édition pour le Prix SAIMA, initié par l’Association des Amis de l’Institut du Monde Arabe. Cette récompense vise à présenter la jeune création artistique arabe au grand public, tout en favorisant le rayonnement à l’international du musée du 5e arrondissement parisien.

saima

Institution immanquable du paysage culturel parisien, l’Institut du Monde Arabe propose depuis 1987 des expositions, programmations et conférences variées qui abordent tous les domaines de la culture dans les mondes arabes. Soutenu par une association, la SAIMA (Société des Amis de l’IMA), l’espace culturel s’est donné pour objectif de faire découvrir et comprendre la culture arabe au plus grand nombre, dans toute sa globalité et sa diversité.

En 2015, une nouvelle étape de cette promotion est engagée via la création du Prix SAIMA. L’objectif est double. En premier lieu, placer sous les projecteurs des artistes venus de tous les pays membres de la Ligue Arabe dont le travail, s’il peut être connu dans son pays d’origine, peine à s’exporter à l’étranger. Puis, contribuer à la promotion des activités culturelles offertes par l’IMA. C’est pourquoi le prix sera chaque année décerné en lien étroit avec une exposition spécifique faisant partie de la programmation de l’IMA. Ouvert et varié, le prix ne se ferme à aucune forme d’expression, et étudiera tout registre, de la sculpture à la peinture en passant par le format numérique. Quant au vainqueur, il recevra une bourse d’aide à la création de 5000 euros, qui sera ensuite exposée au sein de l’IMA.

Qu’en est-il de la thématique ? À l’occasion de la tenue de la prochaine exposition de l’Institut : Les jardins arabo-musulmans : source de modernité (avril 2016), les œuvres concourant pour le prix devront traiter de thématiques très contemporaines, comme l’urbanisme, l’écologie et la place accordée à la nature dans l’aménagement des territoires.  Quelle est aujourd’hui la place du jardin dans les villes arabes ? Comment parvient-il à s’insérer, bon an mal an, dans l’urbanisme galopant actuel ? Comment ces espaces peuvent-ils refléter les soucis contemporains de développement durable ? Autant de questionnements qui pourront être abordés pour la première édition de ce prix.

Les candidatures doivent être envoyées avant le 15 décembre 2015 ici.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE