Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Dismaland : le parc de Banksy démonté pour fournir des abris aux migrants de Calais

Jéremy Billault 28 septembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Les matériaux utilisés par Banksy pour construire Dismaland seront envoyés à Calais puis réutilisés pour construire des abris pour les migrants.

dismal-calais1

© dismaland.co.uk.

Dismaland ne pouvait pas s’arrêter là. L’anti-parc, anti-Disney, anti-quoi que ce soit de conventionnel fermera ses portes ce soir à 22 heures, avant de déménager. Sur le site internet de l’événement, Banksy annonce l’ouverture imminente de Dismaland Calais, version recyclée et utilitaire du « parc le plus décevant d’Angleterre » : « L’intégralité du bois et de l’équipement de Dismaland seront envoyés au camp de réfugiés de la « jungle près de Calais pour fabriquer des abris ».

Omniprésente dans l’exposition sarcastique qui a rassemblé près de 60 artistes, la question de la situation des migrants devient sa raison d’être. Le processus de désinstallation de l’exposition devrait s’étendre sur trois semaines, après quoi tout ce qui pourra être utile sera envoyé à Calais y compris, donc, les matériaux qui composaient certaines œuvres.

Un coup d’avance ?

Banksy ne fera pas deux fois la même erreur. Au moment d’écouler les entrées sur le site web, un problème technique avait empêché les fans du monde entier de se procurer un billet. Banksy oblige, les visiteurs, loin d’être anti-visiteurs, se sont plaints, ont cru à une vaste arnaque et ont crié au troll. Le site a rapidement été réparé, l’exposition a été à la hauteur de sa réputation : 4000 visiteurs par jour, 150 000 au total. Selon différentes sources, l’événement pourrait avoir rapporté entre 7 et 20 millions de livres à l’économie locale.

Pour son déménagement donc, pas de buzz, bon ou bad, pas de hype pour venir parasiter la jungle de Calais. Sur le site, le message est clair : « Aucun billet ne sera disponible sur internet ». Dismaland Calais ne sera donc pas la première date d’une tournée mondiale, il ne sera pas un parc, pas un anti-parc, simplement un service. L’opération aurait pu, malgré tout, se faire en silence, sans un effet d’annonce qui, par le passé, a déjà apporté son lot de surprises.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE