Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

The Broad : à Los Angeles, un musée d’art contemporain totalement gratuit

Jéremy Billault 22 septembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Los Angeles, le milliardaire Eli Broad, connu pour être, avec sa femme, passionné d’art contemporain, a ouvert le 20 septembre un musée monumental pour accueillir sa collection, The Broad. L’établissement expose près de 2000 œuvres d’art contemporain et est totalement gratuit. 

LOS ANGELES, CA - SEPTEMBER 14: Exterior view of the Broad Museum on Grand Avenue in Los Angeles on September 14, 2015 in Los Angeles, California. (Photo by FG/Bauer-Griffin/GC Images)
                                               Photo : FG/Bauer-Griffin/GC Images.

L’immense musée d’art contemporain ouvert à Los Angeles par les philanthropes Eli et Edythe Broad, voile alvéolé monumental créé par Diller Scofidio + Renfro,  se présente comme un outil permettant au plus grand nombre d’accéder à une collection extrêmement riche. Comme le milliardaire l’a précisé à l’AFP, il s’agit de « partager notre collection avec le public le plus large possible et que personne ne vienne pas parce qu’il ne peut pas payer l’entrée ».

Au centre de la ville, à proximité du MOCA (musée d’art contemporain de Los Angeles), The Broad expose une collection débutée cinquante ans plus tôt par le couple de passionnés : 2000 œuvres signées de 250 artistes différents. Au départ, un dessin, un Van Gogh. Puis est arrivée la passion pour certains artistes de leur temps. « L’art contemporain a été un apprentissage, il est devenu une addiction », précise Eli Broad. Addiction que l’on découvrira au fil des 11 000 m² de ce Broad Museum à l’intérieur duquel on croisera les œuvres de Koons, Hirst, Basquiat, Mapplethorpe, Braque et beaucoup d’autres.

Broad Empire

A l’origine de ce projet qui aura coûté près de 140 millions de dollars, Eli Broad concrétise avec ce musée un demi-siècle d’amour de l’art contemporain. A la 185e place du classement Forbes 2015 des personnes les plus riches du monde, avec une fortune estimée à sept milliards de dollars, Eli Broad n’hésite pas à venir en aide aux musées de la ville et de la région ainsi qu’à ses artistes. Au total, l’homme d’affaires aura donné environ 800 millions de dollars aux institutions artistiques de Los Angeles, ville qu’il aime qualifier de « capitale culturelle du monde ».

Le 20 septembre dernier, l’ouverture du musée a rassemblé 100 000 visiteurs et malgré quelques critiques (la collection serait trop conventionnelle selon le New York Times), ce succès devrait s’étendre sur le long terme. D’un côté, le MOCA craint la concurrence, de l’autre Broad veut développer l’amour de l’art contemporain chez le plus grand nombre. Espérons qu’il ait raison.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE