Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

La mairie de Paris va consacrer 100 millions d’euros à la rénovation de ses musées

Magali Lesauvage 16 septembre 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Lors d’une conférence de presse au musée Carnavalet ce 15 septembre, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé un vaste plan de rénovation des musées parisiens. Estimée à 100 millions d’euros, cette initiative s’appuie, à hauteur de 87 millions d’euros, sur la ville de Paris ainsi que sur la demande de subvention à l’Etat et la recherche de mécénat.

jardin_carnavalet_27_sur_29Musée Carnavalet, cour des marchands drapiers © DAC – Antoine Dumont

Ce projet s’inscrit dans le prolongement des travaux entrepris par Bertrand Delanoë lors des précédentes mandatures pour la restauration du Petit Palais, autrefois perçu comme un musée vieillot, aujourd’hui institution phare de la municipalité. Mais Bruno Julliard, adjoint à la maire en charge de la culture, a précisé que la mairie actuelle avait fait le choix de valoriser le patrimoine existant (comme c’est le cas pour les théâtres, par exemple le Théâtre de la Ville), plutôt que de créer de nouvelles structures comme l’avait fait Bertrand Delanoë (104, Maison des Métallos).

La répartition des richesses

Parmi les quatorze musées réunis sous la tutelle de Paris Musées, deux d’entre eux représentent 15% du budget, soit 15 millions d’euros : le Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et le Musée Jean Moulin. Ce dernier, situé sur la dalle Montparnasse, dans un lieu froid et peu accessible, devrait déménager dans le pavillon Ledoux de la place Denfert Rochereau, et serait alors à proximité du poste de commandement du colonel Rol-Tanguy et de l’entrée des catacombes, le tout au cœur d’un quartier marqué par la Libération de Paris. Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris va lui aussi pouvoir se refaire une beauté. Une enveloppe de 10 millions d’euros va permettre de rénover ses sous-sols, pour l’amélioration de la présentation de ses collections, la conservation préventive et un meilleur accueil des visiteurs. Mais l’opération majeure de ce plan, reste la rénovation du musée Carnavalet. Avec un devis qui se chiffre aujourd’hui à 43 millions d’euros, le musée devra fermer de 2016 à 2020 pour d’importants travaux de restauration.

Pas d’inquiétude, malgré ces sommes colossales dédiées à une poignée de musées, les autres petits protégés de Paris ne sont pas en reste. Près de Montparnasse, le charmant musée Bourdelle devrait bénéficier de la restauration de l’atelier du sculpteur, pour un coût estimé à 4 millions d’euros, tandis que sur la colline d’Iéna, le musée Galliera devrait pouvoir inaugurer un espace pérenne pour présenter ses collections de mode, à ce jour non visibles. La maison de Victor Hugo et celle de Balzac devraient elles aussi être garanties d’une meilleure accessibilité.

A l’Américaine

Un fonds de dotation, créé en mai de cette année, devrait permettre de compléter l’apport financier de la mairie en faisant appel aux particuliers et aux entreprises, en échange d’une défiscalisation. Anne Hidalgo souhaite s’inspirer des musées américains, comme par exemple le Brooklyn Museum, qui réussissent à fédérer de nombreux particuliers « amis » qui apportent des petites sommes. Delphine Lévy, présidente de Paris Musées, a précisé par ailleurs que le crowdfunding n’était pas une option envisagée par la ville pour la restauration du patrimoine muséal, celui-ci étant plutôt réservé aux acquisitions, plus à même de sensibiliser le public.

Le budget d’acquisition des musées de la ville connaît quant à lui une augmentation de 25%, pour atteindre en 2015 un millions d’euros (chiffre bien en-deçà de ceux du début des années 2000, avec un budget autour de 4 millions d’euros).

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE