Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Le train nazi chargé d’or et d’oeuvres d’art disparu en Pologne aurait-il été retrouvé ?

exponaute 26 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En Pologne, le mystère de la disparition d’un train nazi a peut-être été résolu. Chargé d’or, d’armes et d’œuvres d’art, le train avait disparu, probablement caché dans un tunnel sous une montagne et n’avait jamais été retrouvé. Deux hommes affirment pourtant avoir mis la main sur l’engin et son précieux contenu…

L’histoire est tellement romanesque qu’elle pourrait bien être vraie. En Pologne, à Walbrzych plus précisément, une découverte affole le gouvernement. Selon la rumeur locale, tout commence en avril 1945 quand un train allemand chargé d’or, d’armes et d’œuvres d’art quitte la ville de Breislau (aujourd’hui Wroclaw) pour se rendre à Walbrzych. Le trajet, long d’une soixantaine de kilomètres seulement, ne se déroule apparemment pas comme prévu, le train n’arrivera jamais.

Train fantôme

Loin de toute spéculation surnaturelle, aussi séduisante soit-elle, la clé de l’énigme se trouverait aux alentours des Monts des Hiboux (qui a dit romanesque ?) qui enfermerait les débuts du projet « Riese » (« Géant » en français) imaginé par Hitler. Secret et enterré, composé de sept systèmes de tunnels différents, « Riese » devait probablement accueillir un quartier général militaire, sous la montagne. Alors que l’armée soviétique approchait, le train aurait donc été abandonné dans l’un des tunnels, camouflé, intégré à la montagne et, une chose en entraînant une autre, n’a jamais été retrouvé. La rumeur s’est ensuite répandue via un mineur polonais qui affirme avoir rencontré un mineur allemand témoin de l’enfouissement délibéré du train plein de richesses dans l’un des tunnels. Il consacra sa vie à sa recherche en vain.

800px-Wielka_Sowa_Widok_od_WaligóryLe « Grand Hibou », au sud-ouest de la Pologne

Du mithril ?

Soixante-dix ans après la fin de la guerre, le train fantôme réapparaît, brisant soudainement la tranquillité d’un matin estival à la mairie de Walbrzych. Deux lettres, envoyées par des avocats, affirment que deux hommes, un allemand et un polonais, ont retrouvé le train et sa marchandise. Grâce à une description très précise (le train mesure 150 mètres de long et est chargé d’armes, d’objets de valeurs et de métaux précieux), les deux hommes sont rapidement pris au sérieux et l’affaire s’empare même du gouvernement. Pourtant, une information cruciale fait encore défaut : Où se trouve ce train, s’il existe vraiment ? Nous le saurons si la Pologne s’engage à verser 10% de la valeur du chargement aux explorateurs plutôt prévoyants.

Si du côté des historiens le doute persiste, il n’existe aucun document concernant ce train, la ville de Walbrzych et le gouvernement prennent l’information très au sérieux, au point d’envisager d’accéder à la demande des deux hommes si la découverte est avérée. Par le passé, nombreuses ont été les rumeurs quant à la découverte du train et, évidemment, rien n’a jamais été trouvé. Mais cette fois-ci, les détails donnés dans les lettres et surtout le mode opératoire des explorateurs, qui ont pris soin d’être protégés par des avocats avant toute annonce, laissent penser que la résolution de ce mystère vieux de soixante-dix ans est proche. Reste à savoir quelles œuvres cachées sous la montagne referont surface…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE