Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Un tableau de Paolo Porpora, transpercé par un jeune garçon à Taiwan

Marie-Charlotte Burat 25 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le 24 août dernier, à Taipei, un garçon de douze ans à laisser l’empreinte de son poing et de sa boisson sur un tableau de Paolo Porpora vieux de 350 ans. Emporté par sa chute, l’enfant s’est retenu en s’appuyant sur le tableau Flowers. Un accident a plusieurs millions de dollars.

1024

Le week-end commençait pourtant bien. Le jeune garçon et sa mère profitent d’un moment à deux pour aller visiter l’exposition « Le Visage de Leonard, images d’un génie » à Taipei, Taiwan. Quand tout d’un coup, c’est le drame. Absorbé par la visite guidée (d’après les propos de Sun Chi-hsuan, responsable de l’exposition, recueilli par le site d’informations Focus Taiwan), le garçon déambule, boisson à la main, regardant les œuvres de maîtres autour de lui. Mais sans crier garde, la corde de sécurité vient s’entremêler avec ses jambes et le fait chuter. Réflexe humain, le jeune garçon tente de se rattraper avec ce qu’il y a de plus proche, un tableau de Paolo Porpora estimé à 1,5 million de dollars. Devant le résultat, un trou de la taille de son poing agrémenté de coulures de sa boisson, le jeune homme se décompose et se fige. Il jette des coups d’œil hagards autour de lui savoir si quelqu’un d’autre a assisté à la scène, ou peut-être pour chercher du réconfort. Voilà en tout cas ce que nous monte la vidéo de surveillance placé dans la salle, mais qui n’en dévoile pas plus.

L’accident est d’autant plus regrettable que l’oeuvre en question est signée Paolo Porpora, artiste a priori peu connu. Peintre italien, il naît à Naples en 1617 et devient le maître des natures mortes. Tout d’abord précurseur napolitain dans la représentation des poissons, il se fait plus largement connaitre pour son gout du pittoresque. Il suit une tendance naturaliste et décorative. Les fleurs envahissent ses toiles, comme c’est le cas pour le tableau percuté Flowers, représentant des tournesols, des roses, des tulipes et des œillets. Cette œuvre était l’une des rares a être conservées avec sa signature qui y était apposée.

Assurance tout risque

Sun Chi-hsuan et les organisateurs de l’exposition ont été fair-play, face à la nervosité de l’enfant et bien conscients qu’il s’agissait d’un acte involontaire, aucun dédommagement ne sera demandé à la famille, l’exposition étant de plus assurée. Le tableau Flowers de Paolo Porpora est actuellement en restauration avant d’être rapatrié en Italie d’où il vient. Malheureusement, pour cette toile du XVIIème siècle, comme pour les 55 autres pièces de l’exposition, en cas de détérioration ces œuvres le restent définitivement… Réunissant des artistes couvrant la période de la Renaissance Italienne jusqu’au XX siècle, l’exposition de Taipei a été fermée une matinée mais a très vite rouvert ses portes.

Ça n’arrive pas qu’aux autres

La presse ne manque pas de nous rappeler nombres d’événements similaires à cet accident. On notera notamment le grandiose coup de coude de Steve Wynn donné au tableau Le rêve de Picasso. Le collectionneur américain avait organisé un diner consacré au tableau pour lui dire au revoir, la veille de sa vente (trois fois le prix auquel Steve Wynn l’avait acquis), quand il le percute soudainement avec son bras lors de son discours. De la même manière, un Picasso avait amorti la chute d’une femme en 2010 au New York Metropolitan Musuem et un homme a brisé un vase chinois vieux de 300 ans en 2006, en marchant sur son lacet au Fitzwilliam Museum de Cambridge.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE