Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Dismaland : Les fans de Banksy craignent une arnaque après le crash du site internet

Jéremy Billault 25 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Ouvert depuis le 22 août, Dismaland, la plus grande installation de Banksy à ce jour créé la polémique. En cause, le site internet qui ne fonctionne pas et l’impossibilité d’acheter des places en lignes. Problème technique ou immense arnaque, beaucoup s’interrogent.  

« Rendez-vous à l’évidence, Banksy a organisé un troll géant.» Sur twitter, les fans de l’artiste britannique s’affollent : et si Dismaland était une immense arnaque ? Démasqué avant l’annonce de son ouverture, l’anti-parc d’attractions lugubre, morose et ironique a ouvert ses portes le 22 août, avant première réservée aux journalistes. Le 23, le parc était réservé à la population locale qui s’est précipitée tôt dans la matinée pour obtenir une place. Le lendemain, le parc devait être ouvert pour tous. Seulement voilà, le site web de Dismaland a rapidement rendu l’âme, croulant sous le poids des milliers de connexions spontanées venues du monde entier. Impossible, donc, d’avoir un billet en dehors de la billetterie installée sur place. Limité à deux mille places par jour, le parc pourrait éventuellement être complet et les fans venus du monde entier pourraient n’avoir fait le voyage que pour visiter la ville, probablement très charmante, de Weston-super-Mare.banksy-dismaland-preview

Photo : Yui Mok/PA

Le problème s’installe et fait du bruit. Vendredi, samedi, dimanche, le site ne fonctionne toujours pas. En temps normal, le public manifesterait légèrement son mécontentement en espérant que la technique mette fin au problème. Dans le cas de Banksy, les spéculations vont bon train. Misanthrope, ironique, cynique, l’artiste est immédiatement soupçonné d’avoir manipulé la terre entière, ses fans et les médias. Et le message d’excuse qui s’affiche sur le site du parc entretient le mystère : « En raison d’une demande sans précédent, « La plus décevante des attractions touristiques du Royaume-Uni » est dans l’incapacité de vendre des tickets en ligne. » Décevant indeed.

 Il faut vraiment que le site de Dismaland soit réparé et opérationnel ! C’est comme pour avoir des places pour Beyonce, ça recommence…

Il n’aura fallu que quelques heures pour transformer l’amour du public en haine. Jeudi, ils étaient passionnés par l’univers subversif et ironique de Banksy, prêts à rire d’une humanité décadente gavée de sucreries et selfie-dépendante. Vendredi, ils sont devenus enfants gâtés, frustrés parce qu’on ne leur offre pas ce qu’on leur a promis et surtout prêts à renier totalement un Banksy dont l’éternel mystère prête à imaginer tout et n’importe quoi. Banksy est devenu mainstream, Banksy est devenu Mickey.

J’adore que le site de Dismaland ne soit toujours pas réparé et que les gens s’en plaignent. Certains ne saisissent vraiment pas l’ironie.

Pourtant, beaucoup peuvent en témoigner, Dismaland existe. Si certains soupçonnent une arnaque face au public, il est difficilement imaginable que l’artiste de rue en arrive à inclure une cinquantaine de ses confrères dans une installation purement factice. Le site devrait être fonctionnel en début de semaine et tout rentrera dans l’ordre. Le parc a d’ailleurs choisi un nouveau sous-titre pour illustrer son contenu, une citation du Guardian décrivant Dismaland : « Profondément déprimant, maigre et plutôt déprimant » . Dur de résister.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE