Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Biennale de Venise 2015 : Retour sur les pavillons les plus marquants de la 56ème édition

exponaute 24 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A mi-chemin de la 56 édition de la Biennale de Venise, retour en images sur quelques pavillons et œuvres qui en ont marqué l’événement. Après un accueil mitigé lors de son ouverture, le Biennale a beaucoup fait parler d’elle, à travers ses artistes mais aussi à cause de certains événements parallèles.

Politique. Par sa programmation ou par les événements qu’elle a entraîné, la 52ème Biennale de Venise est, était et sera politique. Le pavillon islandais en fait les frais. Accueillie dans une ancienne église, une oeuvre du suisse Christpoh Büchel est rapidement censurée par les autorités locales. Dans l’église était installée une mosquée, fonctionnelle, devenue installation et lieu de culte à la fois. Aujourd’hui, elle est fermée.

Christoph-Büchel-Venice

Pavillon Islandais, par Christoph Büchel  Crédit Photo : Didier Descouens

19_VenicePavilions

Pavillon Islandais, par Christoph Büchel  Bjarni Grimsson

Autre pavillon, autre polémique. Les artistes allemands présents à la Biennale ont voulu marquer le coup et protester face à l’austérité imposée par leur pays à la Grèce. Devant leur pavillon, un nouveau drapeau : le drapeau Grec sur lequel est inscrit « Germoney ». 11709775_10153006928481824_8450915825221034597_n

 Photo : Hito Steyerl

Côté pavillons, l’oeuvre spectaculaire de  Chiharu Shiota dans le pavillon japonais a fait l’unanimité. Composée de 180 000 clés récoltées au quatre coins du monde et reliées entre elles par des milliers de fils rouges, elle restera probablement comme la plus impressionnante des installations.

2fea8a88-223b-4c3b-9495-69643c81f662-2060x1375

The Key in the Hand par Chiharu Shiota dans le pavillon japonnais photo:  by Christian Sinibaldi pour The Guardian

Par ailleurs, la Rêvolutions de Celeste Boursier Mougenot séduit, d’abord la presse et le public français (il s’agit de leur pavillon) mais aussi la presse internationale. Des arbres, déracinés, s’animent, bougent comme par magie sous les yeux de visiteurs conquis. Pour le reste, voici un petit tour virtuel de quelques pavillons incontournables de cette 56ème Biennale de Venise.

 

France

Pavillon Français, Celeste Boursier Mougenot © Laurent Lecat

30_VenicePavilions

Pavillon Nordique, Rapture par Camille Norment. Photo : OCA/Matteo Da Fina

23_VenicePavilions

Maria Papadimitriou, Pavillon grec. © T.A.M.A. Temporary Autonomous Museum for All

20150506-biennale-slide-EEC7-jumbo

Tire Walls par Tsibi Geva pour le pavillon israelien. Photo : Gabriel Bouys – AFP/Getty Images

photo

 United Dead Nations par Ivan Grubanov pour le pavillon serbe. Photo: Alex John Beck pour Artsy

20150506-biennale-slide-NIJ1-jumbo

Devastatingly direct par Irina Nakhova pour le pavillon russe. Photo : Gabriel Bouys – AFP/Getty Images

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE